Partagez | 
 

 Merry christmas !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hashimoto Reiko
avatar
Messages : 34
Date d'inscription : 23/03/2017
MessageSujet: Merry christmas !   Dim 7 Jan - 1:23

Ce que tu pouvais adorer la grande gueule de ton jumeau. Ou, plutôt, son manque flagrant de filtre, alors qu’il te partageait ce qui, chez lui, te semblait être des détails futiles et sans importances alors que, pour toi, ils faisaient toute la différence.

Comme bien souvent depuis certains mois déjà, tu te rendais à l’hôpital pour aller prendre le repas du midi avec ton frère pour ensuite gagner la chambre du chanteur (ce qu’il ne savait pas que tu savais) pour passer un peu de temps en sa compagnie et, tu l’espérais, réussir à lui changer un peu les idées. Or, alors que le mois de décembre était déjà bien entamé, tu t’étais rendu à la chambre de ce dernier pour finalement retrouver le lit vide. Tu fronças les sourcils avant de rebrousser chemin pour retourner voir ton frère, qui allait très certainement terminer sa pause sous peu. Tu devais donc faire vite.

- Seiji, you remember the patient in the room 138A, right ?
- Yes.

Tu soupires. C’était toujours la même chose avec ton jumeau. Au final, tu t’y étais fait, quand bien même votre différence de caractère te surprenait encore par moment. Tu te demandais comment était-il seulement possible que vous soyez jumeaux.

- Was he moved somewhere else in the hospital ?
- No, he was discharged few days ago. He was doing good enough to leave the hospital even though there is a nurse going to see him everyday, since he doesn’t seem to have anyone to help him.

Tu remercies ton frère, qui ne semble pas nécessairement comprendre ce qu’il a fait pour mériter ainsi tes remerciements puis tu quittes l’hôpital. Il était donc rentré chez lui. Tu étais contente, dans un sens. Ton regard se posa sur ton téléphone. Tu étais cependant déçue de réaliser qu’il ne te l’avait pas dit, que tu n’avais pas non plus eut droit à un message pour te l’annoncer. Tu aurais pourtant été sincèrement heureuse pour lui, de savoir que son état s’améliorait. Tu l’avais remarqué aussi, de ton côté, qu’il se portait mieux. Il y avait eut une amélioration depuis le jour où tu l’avais rencontré. Et puis, sûrement que cela lui ferait du bien, d’être loin de ces murs trop blancs.

Noël approchait à grand pas et cela faisait deux semaines que tu n’avais pas eut de nouvelles d’Hiroshi. Tu étais déçue, et ce, quand bien même essayais-tu de te mettre à sa place. Peut-être avait-il été particulièrement occupé depuis sa sortie de l’hôpital. Peut-être avait-il eut tellement à faire qu’il n’avait pas pensé à te tenir au courant. Au final, alors que tu faisais les boutiques, tu envoyas un message à ton jumeau. Tu le savais tenu par le secret professionnel, cependant, tu lui demandas s’il n’avait pas l’adresse où vivait désormais Hiroshi. Tête en l’air que tu étais, tu l’avais perdu, et tu ne voulais pas annoncer ce fait honteux à ton ami. Remerciant ton frère, il ne te manquait plus qu’à trouver un cadeau pour celui à qui tu comptais bien rendre visite dans les prochains jours. Ton choix tomba finalement sur un album des compositions les plus populaires de l’une des artistes que tu avais évoqué lors de vos premières discussions. Il semblait apprécier la bonne musique, cela t’avait donc sembler comme étant un bon choix.

Noël arriva finalement, et ce, malgré l’absence de neige à l’extérieur. Celle-ci semblait tarder à venir, cette année. Oh, il n’y en avait jamais beaucoup, mais tu en venais à envier les pays qui avaient le droit au noël blanc. Normalement, tu aurais dut te préparer pour rentrer chez tes parents pour un repas qui s’annonçait aussi long qu’ennuyant. Or, cette année, tu avais décidé de faire les choses différemment. Tu avais appris par ton frère qu'Hiroshi serait sûrement seul. Ou, du moins, il ne l'avait pas dit ainsi, toutefois, c'était ce que tu avais cru comprendre. Si ce n'était pas le cas, et bien, tu passerais le réveillon seule chez toi avec un drama et c'était toujours mieux que d'aller chez tes parents. Téléphonant ton frère, tu attendis patiemment qu’il réponde.

- Hi.
- Always soooo expressive, I knew you missed me. Could you tell mom and dad, from me, to go fuck themselves ?
- I’ll tell them you say hi.
- Thanks a lot.

Tout était finalement prêt. Tu avais revêtis une robe courte blanche qui semblait avoir été tricoté avec de quoi couvrir tes épaules. Une paire de bottines pour compléter le tout et tu étais prête à partir. Ton maquillage était léger et tes cheveux avaient repris une teinte plus naturelle. D’un brun assez clair, la couleur tendait vers le blond une fois aux pointes. Au volant de ta voiture, tu arrivas assez rapidement face à l’adresse que t’avait donné ton frère. Tu espérais qu’il n’en vienne pas à te demander comment tu avais sut où il vivait et, s’il le faisait, tu tenterais de trouver un mensonge plausible d’ici-là. Ou accuserais tout simplement ton frère, en lui demandant de ne pas lui en vouloir, tu étais douée pour le manipuler. Disons surtout qu’il avait appris à ne pas trop te questionner, sans quoi la conversation n’en finissait plus.

Une fois devant chez lui, tu te retrouvas face à une porte verrouillée qui donnait sur les divers appartements du bâtiment. Premier problème. Devais-tu sonner ? Tu avais pourtant envie de lui faire la surprise et donc, ne pas le prévenir de ta présence avant d’être devant sa porte. Bien heureusement pour toi, une gentille dame sortait au même moment et tu en profitas pour entrer à l’intérieure. Sûrement s’était-elle dit que tu étais là pour le réveillon, après tout, tu tenais bien un cadeau dans tes mains. Tu te rendis donc jusqu’à la porte de son appartement, toquant à celle-ci, tout en attendant qu’il vienne t’ouvrir.

- Merry christmas ! lui dis-tu, affichant un large sourire, alors que ladite porte s’ouvrait sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Akiyama Hiroshi
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 23/03/2017
MessageSujet: Re: Merry christmas !   Dim 7 Jan - 20:48

Tu dis au revoir à l’infirmière qui vient de s’assurer que tout allait bien et que tu ne manquerais de rien. La femme de ménage vient aussi de terminer son boulot et ton appartement brille et a une petite odeur de citron. Depuis les derniers mois, tu as fait tant d’efforts que les médecins ont décidé que tu étais maintenant apte à retourner chez toi, à condition d’avoir une surveillance médicale. Tu as repris du poids et des couleurs et tu te portes mieux mentalement. Il faut dire que tu as vu des améliorations toi-même et que ça t’a motivé à continuer sur ta lancée. Ton retour chez toi a été un peu difficile mais heureusement, le bâtiment a un ascenseur, ce qui te permet de monter jusqu’à ton logement sans problème. Celui-ci n’est pas exactement adapté pour ta chaise roulante, évidemment, mais tu t’es procuré un modèle récent et très léger. De toute façon, elle n’a pas besoin d’être très large, puisque tu ne penches pas du côté des poids lourds.

En plus de ça, tu as passé les premiers jours à te refamiliariser avec ton appartement. Kei est même venu te voir pour t’aider, même s’il a un horaire chargé, accompagné de son manager, que tu as trouvé très sympathique. Ensembles, ils t’ont aidé à réorganiser ton appartement pour que tu puisses avoir accès à certaines choses malgré l’absence de quelqu’un pour t’aider. Ta salle de bain a aussi été réaménagée, te permettant de te laver toi-même et faire ta propre toilette, et tu as changé de lit. Maintenant, celui-ci se baisse. Grâce à tes efforts pour te remettre en forme, tu as repris une certaine masse musculaire et tu es en mesure de supporter ton propre corps pour le transférer de la chaise à ton lit, ou le bain. Tu as accès à une armoire pour manger des choses rapidement et, en plus, ils t’ont installé un petit sapin.

Tu dois dire que ça te fait du bien de quitter l’hôpital et tous les inconnus qui y déambulent, ainsi que l’odeur d’antiseptique. Tu vas pouvoir jouer à tous tes jeux vidéo et faire ce que tu veux dans le confort de ton chez toi, maintenant. Même si tu restes confiné dans ton appartement, celui-ci est assez spacieux. C’est toujours mieux qu’une petite chambre.

Tu t’es levé ce matin-là en étant un peu morose. C’est la veille de Noël et, malheureusement, personne n’a pu se libérer. Tu n’en veux à personne, évidemment. Tout le monde a sa propre famille et tu ne peux pas leur demander de tout annuler pour passer le réveillon avec toi, qui ne peut pas faire grand-chose. Tu roules jusqu’au salon en regardant le sapin. Les garçons l’ont rudement bien décoré, mieux que tu aurais pu le faire. Surtout Akito, en fait. Il s’est appliqué à la tâche comme si sa vie en dépendait. Après avoir entendu parler de lui pendant des mois, tu comprends pourquoi Kei a de l’affection pour lui. Si tu étais encore chanteur, tu aurais voulu avoir un manager comme lui.

Tu soupires en te rendant jusqu’à la cuisine, fouillant dans les pamphlets qui ont été baissés à ton niveau. Tu prévois te commander un bon repas de Noël et mettre une nouvelle série animée pour passer la soirée. Tu décides de commander du poulet fris et d’opter pour le repas familial, qui inclus deux types de poulet, un gâteau au chocolat, du champagne et une grosse salade. Tu n’as certainement pas l’intention de manger tout ça en une seule soirée, mais tu auras des restants. Au bout d’un moment, tu entends quelqu’un cogner à ta porte et tu y roules tranquillement, après avoir mis un masque médical pour cacher ton identité, surpris de ne pas entendre la sonnette. Normalement, les livreurs sonnent au premier étage. Peut-être que quelqu’un l’a laissé entrer. Tu ouvres la porte, un peu difficilement, pour tomber face à face avec une Reiko particulièrement de bonne humeur, un paquet à la main. Tu enlèves ton masque, surpris, et recule pour la laisser entrer.

- Reiko! Uh… Merry Christmas, I’m surprised to see you here. I don’t remember giving you my address. Not that it bothers me, I’m just surprised. Didn’t you have plans tonight with your family or something?

Tu l’invites à entrer, lui indiquant les pantoufles que tu gardes pour les inviter, et lui fais signe qu’elle peut s’installer sur le canapé. Tu es heureux de la voir, toi qui pensais être seul, mais un peu incrédule. Tu avoues avoir fait l’erreur de ne pas l’avertir que tu retournais chez toi. La nouvelle a été assez soudaine et tu avais tellement de choses à prévoir que tu n’as pas vraiment pris le temps de lui envoyer un message pour le lui dire, même si vous vous contactez régulièrement par message texte. C’est quelque chose d’assez récent, après que votre relation se soit un peu améliorée. Tu ne peux pas dire que tu n’es jamais déprimé mais tu fais des efforts et les choses vont mieux.

La sonnette retentit alors et cette fois, tu sais que c’est ton repas. Tu es un peu mal à l’aise alors que tu ouvres la porte, d’avoir acheté autant de nourriture pour ta propre personne mais au moins, la présence de Reiko donne l’impression que tu ne passes pas le réveillon tout seul. Tu payes ce que tu dois en donnant un pourboire généreux, balançant tous les emballages sur tes genoux.

- Well… I was going to eat alone and save the leftovers but if you have nothing else to do tonight… Would you like to join me?

Tu lui fais un sourire en lui demandant de t’aider à tout transporter à la cuisine. Tu vas probablement lui faire faire le tour de la résidence une fois que vous aurez mangé. Tu remercies silencieusement l’agence de nettoyage d’avoir envoyé quelqu’un récemment pour nettoyer.
Revenir en haut Aller en bas
Hashimoto Reiko
avatar
Messages : 34
Date d'inscription : 23/03/2017
MessageSujet: Re: Merry christmas !   Lun 8 Jan - 14:04

La porte s’ouvre sur un Hiroshi qui te semblait être en bon état. Si l’idée qu’il puisse être tombé malade te traverse l’esprit cinq secondes, la faute du masque qu’il arborait, qu’il le retire lorsqu’il réalise qu’il ne s’agit que de toi te pousse à te dire qu’il cherchait sûrement seulement à cacher son visage auprès de ses voisins. La vie de célébrité devait être difficile par moment. Sans en être exactement une toi-même, la popularité grandissante de ta chaîne Youtube (tu avais passé le cap du million d’abonnés depuis un certain temps déjà) avait amené quelques fans un peu trop intenses à réussir à obtenir ton adresse sans que tu ne comprennes trop comment. Si cela t’avait terrifié la première fois, le vidéo que tu avais mis en ligne concernant le respect de ta vie privé avait refroidi ceux qui auraient été tenté de faire de même.

Tu ne fais que secouer doucement ta tête de droite à gauche pour lui répondre, concernant tes plans, ne souhaitant pas avoir cette discussion alors que tu étais toujours hors de l’appartement. Il t’invite et tu entres volontiers, échangeant tes bottines noires pour des pantoufles qui te sont gentiment offertes. Tu en profites aussi pour regarder autour de toi. C’est grand. Très grand même. C’est aussi joli décoré, avec un haut sapin qui illuminait la pièce. Tu n’es pas certaine de ce à quoi tu te serais attendu alors que tu te trouves tout de même dans le logement d’un chanteur populaire qui, s’il ne pouvait désormais malheureusement plus l’être par la faute de son état actuel, était encore connu de tous, ou presque. À peine es-tu rentrée que la sonnette retentit à nouveau, ce qui t’amène à froncer tes sourcils. Attendait-il quelqu’un ? Si tel était le cas, tu te sentais désormais légèrement mal à l’aise. Or, ces pensées sont vite chassées par le livreur qui arrive, chargé de plusieurs sacs, pour repartir une fois l’argent encaissé.

Sans même qu’il n’ait à le demander, tu t’approches de lui pour le décharger un peu. Oh, tu ne doutes pas en ses capacités de tout amener lui-même, après tout, il doit sûrement assez bien se débrouiller pour que l’hôpital ait signé son congé.

- It would be my honor to join you for tonight.

Tu lui adresses un large sourire en le suivant jusqu’à la salle à manger où tu entreprends d’ouvrir les sacs et de poser les différents plats sur la table. Sur le chemin, tu ne pouvais qu’observer tout autour de toi, admirant la propreté de l’endroit, tout comme la décoration qui te semble très moderne. La taille de sa cuisine fait sûrement à elle seule la taille de ton appartement. Bon, tu exagères quand même un peu, mais il est vrai que ton logement n’est pas bien grand. Et puis, au final, vivant seule, tu n’avais pas besoin de plus. Pour l’instant, alors que tes revenus se voulaient de plus en plus important, tu faisais ton possible pour rembourser les dettes que tu avais accumulé depuis les dix dernières années, alors que tu avais quitté la maison familiale avec presque rien.

Certes avais-tu eu une période où tu avais jusqu’à trois petits boulots pour réussir à arriver, à la fin du moins, ce qui t’avait permis de ne pas trop te faire couler, mais tout de même. Tu profitais de cette désormais plus grande aisance financière pour tout rembourser et puis, par la suite, tu envisagerais les choses différemment. Sans compter que ta carrière, si tu pouvais l’appeler ainsi, était tout sauf stable.

- I had nothing planned tonight. Or, actually, I had, but it was just a boring diner with my parents and I didn’t want to go since it would have been awful. Knowing them, they would’ve spent the entire evening saying how ashamed they were of myself and how I sould’ve never been born, because the only thing I’m able to do is drag the Hashimoto’s name in the mud.

Tu hausses les épaules alors que tu avais dit cela d’un ton très léger. Tu n’étais pas certaine d’avoir aborder ne serais-ce qu’une seule fois le sujet de tes parents avec Hiroshi et donc, ce que tu disais pouvait peut-être être surprenant. Tu n’avais cependant jamais vu l’intérêt de parler d’eux alors qu’ils avaient passé leur temps à te faire sentir comme si tu n’étais qu’un déchet, ta mère ne cessant de répéter qu’elle ignorait où elle avait fait erreur dans ton éducation. Certainement t’en voudraient-ils de ne pas avoir assister au repas du réveillon, qui se voulait être la tradition, mais tu n’avais pas eu la tête à t’ennuyer sur le coin d’une table, pas alors que tu avais clairement mieux à faire, comme passer la soirée avec le jeune homme actuellement en ta présence.

Tu l’aides à poser les couverts sur la table et une fois tout prêt, tu t’installes face à lui, toujours avec ce sourire espiègle sur les lèvres.

- And don’t worry, you’ll still have leftovers.

Parce que bon, étant végétarienne, dans le menu qui t’était offert, il n’y avait que la salade et la gâteau qui t’étaient disponibles. Le repas était certainement moins raffiné que ce dont tu aurais eu le droit chez tes parents, or, cette salade de restauration rapide, mangée en bonne compagnie, te semblais bien meilleure que peu importe ce que le chef aurait pu vous cuisiner.

- Y’know, since I’m vegan.

Ça non plus, tu n’étais pas certaine de l’avoir déjà dit à Hiroshi, et ce, quand bien même cela pouvait-il devenir évident. À toutes les fois où tu avais mangé en sa compagnie, tu lui faisais toujours des petits repas complets avec poissons et viandes alors que, de ton côté, les légumes étaient suffisants. Oh, tu ne critiquais aucunement, pas plus ne l’accusais-tu. Après tout, tu t’étais invitée comme ça, sans prévenir, alors il n’avait pas pu envisager un repas différent pour ta petite personne. La salade serait bien suffisante pour l’instant, et puis, rien ne t’empêchait de te commander quelque chose un peu plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Akiyama Hiroshi
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 23/03/2017
MessageSujet: Re: Merry christmas !   Ven 12 Jan - 3:39

Tu la regarde d’un air surpris. Tu ne savais pas du tout qu’elle ne mangeait aucun produit animalier. À bien y penser, c’est vrai qu’elle mangeait toujours des légumes quand elle t’apportait à manger mais tu n’as jamais vraiment remarqué puisque tes bentos contenaient toujours une source de viande. Tu te demandes si elle achetait de la viande seulement pour toi. Si oui, c’est particulièrement gentil de sa part, surtout d’avoir fait ça pour un type qui, disons-le, n’a pas toujours été très agréable avec elle.

- I’m sorry, I didn’t know, actually… But if you want, there’s plenty of food in the fridge. I can’t cook so things get delivered to me and everything, including a lot of fruits and vegetables, or vegetarian meals. Because I need a ‘’balanced diet’’. But I’ve been eating better as you can probably tell, I don’t look as sick as I used to.

Tu te souviens de la longue période où tu n’étais plus que l’ombre de toi-même, pâle, les joues creusées et plus aucun muscle sur le corps. C’est certain, tu mangeais à peine, tu ne bougeais plus et tu ne faisais rien de tes journées. Même si tu n’es pas encore rendu au stade de retrouver ta gloire d’antan, tu n’es plus aussi dégoûté quand tu te regardes dans le miroir. Tu as quelques cicatrices sur le visage mais celles-ci sont maintenant plutôt pâles, assez pour qu’il soit difficile de les voir à moins d’être près de toi.

- I’m also sorry for… not telling you I left the hospital. It was really sudden, and I had a lot of things to plan. I had to make sure the new bed would be there on time, that the bathroom would be fine to use with my wheelchair, that the apartment would be clean. I just didn’t really think about it. Well, bon appétit!

Tu manges ton poulet en essayant de ne pas en mettre partout, considérant qu’il est assez graisseux. Tu ne veux aussi pas avoir l’air de manger comme un homme des cavernes et t’en mettre plein la figure. Tu as décidé de lui laisser la salade, pour qu’elle ait au moins quelque chose à manger. Si tu avais su qu’elle se pointerait le bout du nez, tu aurais commandé quelque chose de plus approprié pour l’occasion.

À la fin du repas, tu lui indiques de tout laisser sur la table. De toute façon, tu arrives à mettre le tout dans le lave-vaisselle, donc ce n’est pas un problème. Tu proposes de lui faire faire le tour de ta demeure, non pas pour te vanter mais parce que tu as toujours eu l’habitude de ce genre de chose quand quelqu’un de nouveau vient chez toi pour la première fois. Surtout une personne avec qui, tu peux le dire, tu es devenu ami au courant des derniers mois.

- So this is the entrace, which you know already but we’ll start from the beginning. Then there’s the dining room. I have this big table but rarely invite people over. I didn’t… Well, let’s say I didn’t really have time to throw parties or dinners for several people. Then there’s the kitchen and the living room. I really like yellow. A lot of people don’t but I think it’s a happy color. Anyways, follow me! Here’s the laundry slash storage slash whatever room with all the cleaning products and such… And here’s my bedroom. I keep it simple. I’m glad I have enough space because this new bed is quite big, but I can go to sleep whenever I want by myself, I don’t need help anymore. And here’s the bathroom, I had some things fixed so it’d be easier to go around and do my stuff. And now, it’s time to show you the best part of my apartment, I think you’re going to enjoy it.

Tu roules hors de la salle de bain, retournant dans la cuisine. Tu te rends jusqu’à la porte au fond de ton appartement, dans le salon, et l’ouvre un peu difficilement. Tu laisses généralement les portes ouvertes mais la personne venant faire le nettoyage oublie parfois que c’est difficile de faire quelque chose d’aussi simple en chaise roulante. Tu entres, ouvre les lumières (tu peux taper des mains pour les ouvrir maintenant, un autre gadget te facilitant la vie) et ton bureau apparaît. Des affiches d’animes et de mangas vous font face en plus de ton ordinateur, de ce que tu utilises pour tes jeux, et de toutes les étagères contenant tes mangas et livres. Tu as aussi plusieurs cds qui traînent sur ton bureau.

- Here you go. That’s my secret room. Not many people have seen it but since you’re already aware of my obsession, I thought it’d be okay to show you. There’s also a big screen in the next room, as well as all the videogames. It’s slightly empty to be here on my own but it feels nice to just… be in my own stuff again.

Tu souris, fier de tout ce que tu as accumulé au fil des années. Tu as mis du temps à bâtir ta collection et il est certain que la popularité du groupe et ton revenu qui a soudainement monté en flèche t’ont permis d’acheter un peu plus de toutes ces choses dont tu n’as pas réellement besoin, mais qui ajoutent un certain confort à ta vie.

- Go ahead and look around if you want, I have nothing to hide.

Non, tu n’es pas du genre à avoir des mangas suspicieux qui ne doivent pas être découverts, ou quoi que ce soit du genre. Tu aurais peut-être dû cacher les quelques cds, dont certains sont signés avec des messages un peu personnels, mais tu n’y as pas pensé sur le coup.
Revenir en haut Aller en bas
Hashimoto Reiko
avatar
Messages : 34
Date d'inscription : 23/03/2017
MessageSujet: Re: Merry christmas !   Jeu 18 Jan - 1:15

Tu secouas doucement la tête de droite à gauche alors que si tu te permettais de fouiller dans le frigo de ton jumeau sans y être inviter, la situation était différente à l’heure actuelle. Tu ne comptais tout de même pas te servir, même s’il te l’offrait gentiment. Cette salade ferait très bien l’affaire et si, réellement, tu avais faim plus tard, tu aviserais. Après tout, si tu aurais effectivement eut mieux à manger chez tes parents, ils ne s’étaient jamais réellement intéressé à tes choix alimentaires et, à chaque année, tu te retrouvais avec de la viande ou autres produits animaliers dans ton assiette. Sûrement un moyen comme un autre de te faire comprendre que tu n’étais plus la bienvenue à cette table, tu n’en étais pas trop certaine.

- Don’t worry about it. The vegan diet is a strict one and almost none of my friends remember it most of the time. They’re always gathering in this korean-bbq restaurant, and I always end up eating grilled vegetables.

Tu ris, doucement, en lui adressant un large sourire. Tu étais bien, avec ta décision de ne pas te présenter chez tes parents. Tu te sentais presque coupable d’abandonner Seiji seul avec ces requins, toutefois, tu devais penser à ton propre bonheur aussi. Et, aujourd’hui, cela consistait à t’assurer qu’Hiroshi ne passe pas son Noël seul. Il ne l’avait pas eut facile, au cours de la dernière année, et tu souhaitais donc amener un peu de soleil dans sa vie. Une lumière colorée digne Reiko.

Tu mangeas tranquillement, profitant du silence qui planait dans la cuisine. Tu en pouvais t’empêcher de penser à ton jumeau, et à tes parents. Que faisaient-ils ? Tu es certaine que, si tu avais été là, ils t’auraient critiqué, encore, comme quoi tu n’étais pas digne du nom Hashimoto alors que, tout ce que tu faisais, c’était parler et jouer du violon devant une caméra. Ce n’était pas une carrière qu’ils disaient. Et pourtant, t’es milliers d’abonnés pouvaient dire des choses bien différentes sur le sujet. Ces milliers de personnes que tu avais eu le loisir de rencontrer lors de diverses conventions étaient tous aussi adorables les uns et les autres et il te faisait toujours plaisir de lire que tes vidéos les rendaient heureux.

Votre repas terminé, tu acceptas de le suivre dans son appartement, ayant donc droit à un tour en direct. Cela te rappelait aussi la fois où tu avais déménagé et où tu t’étais retrouvée assaillie de demande d’en faire un, ce à quoi tu avais finis par succomber. Tu passas quelques commentaires, ici et là, appréciant la décoration et les couleurs. Ce fut cependant lorsqu’il te montra cette fameuse salle que tu restas silencieuse un moment, les yeux grands ouvertes, la bouche aussi, un peu.

- It’s amazing ! I now need a bigger apartment. I definitely want something like that. Now.

Toi-même fan de jeux vidéos et d’anime, tu ne pouvais qu’apprécier le décor autour de toi. Presque comme une enfant surexcitée, tu entras à l’intérieur, observant tous les mangas qui se trouvaient dans les étagères, puis une attention particulière aux grandes images sur les murs. Tout était beau, coloré et s'agençait parfaitement. Il te fallait définitivement un truc similaire, sans quoi tu étais certaine de décéder. Puis, en parcourant la pièce, ton regard s’attarda sur les nombreux CDs qu’il avait. Beaucoup concernaient des groupes ayant fait partie de l’AllStar Entertainment et il était difficile de ne pas connaître cette puissance dans l’industrie musicale qui s’était cependant séparé lors d’une situation que tu n’avais pas trop suivi, notamment par manque d’intérêt. Après tout, ces guerres de compagnie ne t’affectaient nullement.

Ton regard se posa finalement sur un album dédicacé qui lui appartenait. Il te fut aisé de reconnaître le jeune homme sur la couverture. Hiroyuki Daisuke, plus connu sous le pseudonyme Kei, était un artiste dans le milieu depuis un bon moment déjà et son grand retour n’avait pas été discret. Tu avais plusieurs amies complètement fan de lui et elles avaient déjà réservés leur place pour sa tournée en venir, t’ayant même pris un billet.
Si seulement elles savaient chez qui tu étais à l’heure actuelle… Tu étais certaine qu’elles t’assassineraient sur le champs.

Tu pris donc l’album entre tes mains, l’observant, notamment ces quelques mots qui étaient signés sur le dessus, alors qu’un léger sourire étira tes lèvres.

- You must be proud of him, no ? One of your ex bandmate doing so good… Must be a sign that you were a great leader.

Ces quelques mots avaient franchis tes lèvres sans que tu ne le réalises et, désormais, tu comprenais chaque mots que tu avais prononcé. Tu ne devais pas savoir. Il ne s’était pas présenté comme étant Hiroshi, l’ancien leader du groupe à sensation qui avait fait tant parler de lui pendant plusieurs années. Tu déposas rapidement le CD, comme s’il venait de prendre feu, avant de glisser une main sur ton visage.

- I haven’t said a thing.

Il était évident qu’il t’avait entendu et ne te restait plus qu’à espérer qu’il préfère en rire plutôt qu’en pleurer.
Revenir en haut Aller en bas
Akiyama Hiroshi
avatar
Messages : 41
Date d'inscription : 23/03/2017
MessageSujet: Re: Merry christmas !   Lun 29 Jan - 2:47

La réaction de la demoiselle te fait particulièrement plaisir. Très peu de personnes sont venues dans ton appartement et celles qui sont aussi intéressées que toi par l’univers animé et les jeux vidéo sont encore plus rares. Pouvoir montrer ta collection à quelqu’un qui saura l’apprécier te rend bien heureux, surtout que la personne en question semble être bien impressionnée. Tu restes en retrait dans un coin de la pièce alors que Reiko s’attarde sur tout ce que tu as dans tes tablettes, sur ton bureau et même sur tes murs.

Tu l’observes alors qu’elle fait la même chose, son attention maintenant tournée vers la pile de cd qui traîne sur ton bureau. Voilà qu’elle en saisit un entre ses doigts fins et tu reconnais sans problème qu’il s’agit du nouvel album de ton cher Kei. Évidemment, tu as eu l’honneur de recevoir l’un des premiers exemplaires, dédicacé en plus. L’espace d’un instant, tu songes que tu aurais peut-être dû le cacher. D’un autre côté, le message n’est pas particulièrement personnel ou, du moins, pas au point où elle pourrait se dire que vous vous connaissez personnellement.

La suite, cependant, te transforma en vrai statue de marbre. Ton corps se raidit sur ta chaise et tu clignes des yeux plusieurs fois, te demandant si tu as bien entendu. Elle dépose le cd subitement mais ne croise pas ton regard. La joie et bonne humeur que tu ressentais vient de s’envoler tout d’un coup alors que ton cerveau travaille à toute allure pour trouver une explication. Instinctivement, tu roules jusqu’à la porte avant de mettre les freins sur ta chaise, bloquant ainsi tout accès au reste de l’appartement. Tu glisses une main sur ta cuisse et tu sens ton téléphone portable. Au cas où.

- How long. How long have you been aware of who I am.

Le tout sort très sèchement. Tu es confus et tu ne sais plus trop quoi penser. Et si elle avait été au courant depuis le tout début? Depuis le moment où elle a tenté de prendre des photos de toi? Aurait-elle fait semblant de ne pas savoir qui tu étais seulement pour se sauver la peau des fesses?

- Have you been lying this whole time? So, what was all that? An act so you could get closer to a celebrity? You decided to be subtle and convince me you had no idea who I was, so I’d let my guard down and let you come into my life? And now you’re in my apartment. You must be happy.

Tu commences à paniquer. Tu sais qu’elle est très active sur internet. En fait, tu as même décidé de suivre sa chaîne Youtube. Tu n’as jamais remarqué quoi que ce soit à ton sujet, mais qui sait? L’idée qu’elle ait pu écrire des choses sur toi en ligne te terrorise. Personne n’est au courant et tu n’es pas prêt à te révéler au monde. Tu te sens surtout trahis en songeant à cette possibilité.

- I swear, Reiko. If you ever talked about me to anyone. If you ever said anything. I’m not going to… You… You won’t get away with it. You’re going to tell me the truth because you’re not getting out of here until you convince me you don’t have, and never hard, any ulterior motives. I decided to trust you and I honestly don’t know what to think anymore.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Merry christmas !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Merry christmas !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos choux :: Section RP :: Tokyo-
Sauter vers: