Partagez | 
 

 I knew I shouldn't have come

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Yukihira Ayame
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 25/06/2017
MessageSujet: Re: I knew I shouldn't have come   Sam 30 Déc - 2:44

Il s’assoit en face de toi et tu es un peu mal à l’aise. Ce n’est pas tant parce qu’il a son regard posé sur toi, ne te quittant pas des yeux. Il s’agit plus de ton regard qui ne parvient pas à rester fixé sur son visage. Il t’est aisé de te perdre dans la contemplation de ces lignes qui dessinent ce corps qu’il affiche sans aucune honte sous tes yeux chastes. Il faut que tu te ressaisisses, ne serais-ce que parce qu’il s’adresse à toi et que ton cerveau semble un peu trop troublé pour réellement y porter attention.

Tu décidas donc de fermer les yeux pour ainsi se concentrer sur sa voix. Bon, il y a aussi ses mains, sur tes bras, comme s’il cherchait à te réchauffer, mais il t’était plus aisé de faire abstraction sur ce fait que de son torse nu. Tu éclates à nouveau de rire, à l’écouter parler. Tu ne te serais certainement pas exprimer ainsi, or, il n’avait pas tort. Ces filles méritaient définitivement de s’étouffer sur... Peu importe. Et puis, il n’avait pas tort non plus sur la perception que tu avais de toi-même. Tu ne t’étais jamais sentie importante et personne n’avait jamais fait l’effort que tu te sentes ainsi. Même tes parents se souciaient peu de ce que tu pouvais bien dire ou penser, malgré tout l’amour que tu avais pour eux et l’effort que tu mettais à les aider.

Calmant ton rire, tu rouvres finalement les yeux. Il s’agissait-là d’une mauvaise idée alors qu’il plonge son regard dans le tien. Tu ne peux plus t’enfuir et, en plus, il semble sérieux, ce qui t’empêche de refermer tes yeux. Il y avait beaucoup de mots dans ce qu’il te racontait et certains d’entre eux ne semblaient pas réellement faire de sens. Tu savais cependant, seulement par le ton de sa voix, qu’il cherchait à te faire comprendre que tu étais importante, pour lui du moins.

Un sourire un peu idiot se dessina sur ton visage. Ces paroles te faisaient du bien. Pour la première fois depuis longtemps, tu te sentais presque... Intéressante. Et puis, ces paroles ne venaient pas de n’importe qui et que celui te faisant face puisse te voir comme autre chose que la fille inintéressante du fond de la classe créait en toi toutes sortes d’émotions que tu prendrais le temps de démêler plus tard. Tu n’es pas sure de ce que tu devrais répondre, ton cerveau cherchant encore à analyser tout ce qu’il t’a dit.

Il ne te laisse pas non plus le temps d’y réfléchir alors qu’il t’aide à te remettre sur pied. Le sol commence soudainement à tanguer et tu dois donc t’accrocher à lui pour pouvoir espérer monter les escaliers. L’expérience n’est cependant pas désagréable. Il y avait peut-être du bon à te sentir aussi assommée. Tu hoches la tête doucement, marmonnant un merci alors que tu prends ses vêtements entre tes mains et que tu te diriges, titubante, vers la douche. L’eau chaude te fait un bien de fou et tu passes un certain temps sous le jet, ressassant dans ta tête embrumée par l’alcool ce que t’avait dit le jeune homme un peu plus tôt. Une fois sortie, tu enfiles les vêtements qu’il ta prêté, attachant tant bien que mal le pantalon autour de tes fines hanches pour éviter qu’ils ne tombent.

Tu descends les escaliers pour venir le rejoindre, quand bien même n’as-tu pas les idées plus claires. Elles semblent même pire, alors que l’alcool continue de faire son effet, passant dans tes veines et altérant bon nombre de tes capacités. Tu le vois assis sur le sofa et va donc le rejoindre. Ou du moins, tel est le plan initial.

Jusqu’à ce que tu te prennes pied dans absolument rien et tombe lourdement au sol. S’en suivi d’un éclat de rire alors que tu tournais sur toi-même, te retrouvant désormais dos contre le sol, ton regard fixé sur le plafond. Tu étais donc au milieu de son salon, couchée sur le dos, les bras étendus de chaque côté de ton corps, désormais hilares.

- You know what’s funny ? I’ve always been the quiet girl, the one nobody cares about because they don’t even notice me. And, honestly, I’ve never really cared about people. Most of them are loud and annoying, always trying to impress each others like their lives depend on it. They talk because they find the need to talk, not because they actually have something interesting to say. I never bothered to get along with those people, and I never really cared. I knew were my place was and I was perfectly good with being that girl that no one notices.

Tu avais réussi à prononcer plus qu’une phrase, ce qui allait très certainement surprendre Young Jin.

- But then, I met you and I don’t actually get what happened. I don’t even understand why, after the semester was over, you insisted on talking to me. No matter what you say... I’m just so plain. I mean it, really. I’m boring and everyone arounds me thinks the same. Even my own parents think that I’m boring and don’t even care about what I could say or think, because, anyway, it doesn’t really matter. I’m the quiet girl, I’m not even suppose to give my opinion on whatever. And I don’t mind it, not really. It’s just that I’ve always tried to avoid conflict and I never liked to confront people, and now, they just assume that I won’t ever say anything. So, I don’t say anything, because people won’t care anyway. I live my life, not trying to get involved into other people’s lives.

Tu as fini par te perdre, dans ce que tu racontais, alors que tu t’ouvrais pour la première fois depuis... Depuis toujours, en réalité. Tu n’as jamais réellement eu d’amis proches, et tu n’as jamais réellement cherché à en avoir. Et voilà que Young Jin était rentré dans ta vie. Bon, sûrement aurais-tu normalement garder tout cela secret, mais voilà que l’alcool venait abattre un à un tous les filtres que tu aurais pu avoir.

- Where I’m getting at it’s that now, I enjoy your company. Worse, being alone feels kinda boring, even though I’ve been used to it. It’s weird, really. But that’s why I came tonight. Even though I hate being around people but it seemed important to you so... I couldn’t just say no. You would’ve been disappointed and I would’ve hated that.

Tu espérais sincèrement ne rien te souvenir de cette discussion le lendemain, lorsque tu aurais dégrisé, autrement, tu te faisais la promesse de t’enfermer dans ton appartement pour les semaines à venir.

- I understood what you said earlier. Or, I tried to, really hard, I promise. But... Those girls, no matter how fake they are, they are definitely funnier than I am. They talk, they hang out with people, they do activities. I... Don’t do anything.

Tu n’avais certainement pas non plus le même budget pour les sorties que ces dernières semblaient avoir. Et puis, tu aimais le silence et la tranquillité de ton chez toi, avec un bon livre.

- I don’t understand what you could possibly see in me. I’m just the boring quiet girl next door. I don’t get you would even want me around and enjoy my company. Why was it important that I was here tonight when you had all those people around you ? You could’ve enjoy your night, even drink a little bit, have fun with people and show me your grades tomorrow.

Ton discours était tout aussi décousu que les pensées qui se suivaient sans réellement faire de sens dans ta tête. Décidément, l’alcool, ce n’était pas pour toi. Jeune demoiselle studieuse et sérieuse, tu n’en avais encore jamais pris jusqu’à ce soir. Sûrement que le troisième verre du breuvage traître avait été de trop.
Revenir en haut Aller en bas
Chae Young Jin
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 24/06/2017
MessageSujet: Re: I knew I shouldn't have come   Sam 30 Déc - 20:38

Tu es installé sagement sur le canapé du salon, deux tasses chaudes déposées sur la table basse devant toi, accompagnées par les crêpes. La demoiselle ne prend pas trop de temps à se montrer le bout du nez et à la voir marcher, tu réalises qu’elle a définitivement consommé plus que tu ne le pensais. Même après une bonne douche, elle a du mal avec sa coordination. Tu rigoles un peu en la voyant arriver dans tes vêtements, dans lesquels elle semble flotter. Tu bondis de ton siège lorsqu’elle tombe violemment, mais elle ne semble pas s’être fait mal. Elle risque d’avoir une belle ecchymose le lendemain mais pour l’instant, tu attribue son absence de douleur au taux d’alcool élevé dans son petit système. Elle se met à rire et tu te détends, reposant ton postérieur là où il se trouvait quelques instants plus tôt.

Tu es surpris par tous les mots qui déferlent de sa bouche. Tu en as définitivement pour ton argent. Tu espérais qu’elle débloque un peu et qu’elle se mette à te parler, qu’elle s’ouvre un peu plus sur la personne mystérieuse qu’elle est, et tu as la chance que ce soit effectivement le cas. Tu dois dire que tu approuves beaucoup de ses paroles. L’une des raisons pourquoi tu préfères rester seul, c’est aussi parce que tu trouves les gens emmerdants.

Tu te penches un peu vers elle, attentif, en écoutant la suite. Une Ayame sobre ne t’aurait jamais dit des choses pareilles. Ça t’arrache un petit sourire en coin, tu dois l’avouer. Tu es extrêmement surpris. Tu ne t’attendais pas à ce qu’elle te balance qu’elle aime être en ta compagnie. Après tout, tu es assez… Imposant de par ta présence. Si tu peux être très effacé lorsque tu n’as pas envie de t’inclure, tu peux aussi devenir le centre de l’attention lorsque tu en as envie. Tu commences à te demander si, au fond, elle n’en pincerait pas pour toi sans vouloir l’avouer. Tu finis par soupirer et te laisser glisser sur le sol jusqu’à ce que tu puisses t’étendre près d’elle.

- I feel the same way, you know. About people in general. It’s just that… They kind of gave me importance because of my wealth, my looks, or whatever. I guess I just kind of shine sometimes, for superficial reasons, and it wasn’t really my goal… I liked it at first, it made me feel important, but then I realized that people didn’t really care about me, they cared about what being around me could make them gain. No one really… knows me, or tries to. They hear rumours, they assume it’s try, so I just kind of gave up and decided to not give a shit anymore. I don’t care if they don’t like my attitude you know.

Le silence plane quelques instants, alors que tu réfléchis à ce que tu pourrais bien y dire. Tu décides de tout simplement laisser aller ta bouche, puisque tu es si doué pour le faire, sans trop y penser.

- It’s like… yeah, there were a lot of people. It’s usually like this. And I usually don’t know half of them. None of them really care to know who I am, all they know is that I have this huge ass house and I’m throwing a party and covering for almost everything, so they kind of use me to have fun. And it just made me feel happy to know people were having a good time… But to be honest, they’re not my friends, and they’re never going to be. No one knows me for who I am. You’re the only one who decided not to listen to people when they told you I was a dumbass, and who decided to take your time to help. You didn’t give up on me, and you didn’t assume I was something I’m not. So it’s like… more important, you know? I don’t care about having drinks with people, I’d rather spend a quiet night with someone who actually knows me and appreciates me for who I am, even though I’m seriously shitty sometimes. And about those girls, yeah, they do things, they’re fun to be around when they’re not bitches, but that’s about it. When you get alone with them and you don’t have all those things around you to keep them occupied, they’re really boring. They don’t have anything to say and they don’t really care to get to know you. They want to go out with me because they’ve been told I’m this player and it’s like, keeping me is a prize. Cause they think all I do is sleep around and shower girls with gifts. That’s not me. You’re the only one who knows that.

Tu te tournes sur le côté, appuyant ton visage sur ton poing, pour lui faire face. Tu es très sérieux, et tu te demandes si elle va se souvenir de tout ce que tu viens de dire. Tu l’observes quelques instants de façon insistante avant d’ouvrir la bouche une nouvelle fois.

- I care more about you than I care about all those people together. Because you’re the only one who came for me. So you're the only one I really wanted to see here.
Revenir en haut Aller en bas
Yukihira Ayame
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 25/06/2017
MessageSujet: Re: I knew I shouldn't have come   Mer 3 Jan - 3:26

Tu étais venue passer tout au plus une heure ici. Tu avais prévu venir faire ton tour, pour ainsi faire plaisir à l’hôte de la soirée, puis t’éclipser lorsqu’il serait trop occupé avec d’autres invités. Tu te retrouvais cependant allongée sur le sol du salon, les bras étendus de chaque côté de ton corps, un peu plus éméchée que tu ne l’aurais cru, à vider ton sac à celui qui venait de prendre place à tes côtés, contre le sol. Toi qui ne parlais jamais se voyait désormais dire tout haut tout ce qui pouvait bien passer dans ton esprit embrumé par le trop d’alcool que tu avais ingéré en si peu de temps.

Attentive, tu l’écoutes. Après tout, c’est ce que tu fais la majorité du temps. Sauf aujourd’hui, tu ne t’étais jamais réellement ouverte à lui. Tu avais abordé le sujet, quelques fois, de choses qui pouvaient peut-être te plaire, toutefois, outre cela, tu arrivais souvent à te montrer évasive et à diriger la question sur lui-même, curieuse d’en apprendre toujours plus quant à qui pouvait bien être le réel Young Jin. Pas celui que tout le monde prétendait connaître, mais bien celui dont tu appréciais la compagnie.

Tu finis par éclater de rire, à nouveau, ramenant tes mains vers toi, en glissant une sur ton visage. Voilà qu’il se montrait particulièrement touchant et honnête, et toi, tu ne faisais que rire, encore et encore. Tu tentais de t’arrêter, tant bien que mal, ne serais-ce que parce que tes abdominaux devaient douloureux, mais rien à y faire. Cela dura quelques secondes, approchant la minute, avant que tu ne puisses finalement recommencer à respirer normalement. En temps normal, tu t’en serais senti coupable. Ou, enfin, en temps normal, tu n’aurais pas éclaté de rire en premier lieu.

- It’s kinda awkward to admit that I didn’t know you weren’t the player type. I mean, I got that the day I met you, that people enjoy talking about you, pretending they know you when they actually don’t. But I really thought that all they were saying about your relationships with women in general was true.

Et tu ris, encore un peu. Ce n’était pas un sujet que tu abordais souvent, avec ce dernier. Avec personne, en réalité. Toi, jeune adulte de vingt-quatre ans, n’avait même pas encore échanger ton premier baiser avec qui que ce soit. Personne ne s’était jamais assez intéressé à toi pour espérer avoir ce genre de relation. Et, pour être bien honnête, jamais personne ne t’avait intéressé de cette façon. Ils en venaient bien vite à t’énerver et te faire espérer de simplement pouvoir rentrer chez toi le plus rapidement possible. Tu étais bien, seule. Ou, du moins, tu l’avais été, jusqu’à l’arrivé de Young Jin dans ta vie.

- You say that right now, that you would rather enjoy a quiet night with me than a drunk night with one of the girls that was here tonight. But, in the end, the story will repeat itself and you’ll grow bored of me.

Tu n’avais pas toujours été aussi seule. Tu avais eu des amis, à certains moments, des gens que tu appréciais côtoyer. Or, ces personnes avaient fini par partir, les uns après les autres, comme si tu étais trop ennuyante pour eux. Ce qui n’était pas faux. Tu étais bien loin de ta petite soeur, celle qui attirait systématiquement les gens vers elle. Elle était belle, mais surtout, intéressante. Elle parlait beaucoup et était à l’aise avec les autres. Quant à toi, tu étais tout l’inverse.

- It’s sad thought to think that you’re always surrounded by people but that you’re actually lonely.

Tu avais plus marmonner cette phrase que déclarer à voix haute. Si toi tu te sentais bien seule, tu n’étais pas certaine de ce que ce serait, que d’être entourer de personnes qui ne faisaient que faire semblant. Des personnes qui ne t’appréciaient pas mais qui, pour bien paraître, restaient avec toi. Tu levas un bras, fixant ta main que tu serrais et rouvrais devant tes yeux, intéressée par les mouvements engourdis de celle-ci.

Tu passais du coq à l’âne sans réellement t’en soucier. Ce que t’avais dit Young Jin te repassait dans l’esprit dans le désordre, et tes propres pensées n’arrivaient plus à se mettre en place. Décidément, l’alcool, ce n’était pas aussi agréable que les gens le prétendaient.

Bien qu’au final, l’effet voulu avait été atteint : tu étais bien moins mal à l’aise.

- I... I don’t think you shine for superficial reason. You’re not just a walking wallet with a pretty face. You’re actually kind. And you’re honest. You don’t like playing games with people and don’t care what they care of you. That’s amazing, to be able to ignore people like that. And if people fail to realize that you’re truly an interesting person, then they’re just stupid. Which wouldn’t be surprising.

Tu avais appris à connaître, au cours des derniers mois, un Young Jin que peu semblaient connaître. Une personne agréable qui semblait se soucier de toi. Sincèrement. Du moins, tu l’espérais. Tu ne pouvais t’empêcher de repenser à ce qu’elles avaient dit, qu’il ne faisait que jouer de toi et profiter de ta bienveillance pour espérer réussir ses cours et que, une fois tout cela terminé, tu serais rapidement relégué au second plan. Cela te faisait mal rien que d’y penser, alors que, pour toi, le jeune homme était... Et bien, un ami. Oui, un ami. Rien que ça.

Un ami avec un corps particulièrement agréable à regarder.

- Are you saying all that so I can feel good and stick around so you won’t fail anymore classes ?

La question avait été posée sans aucune animosité ni accusation. Qu’une simple curiosité d’une jeune demoiselle qui avait un peu trop bu pour son propre bien et qui s’était fait enfoncée dans la tête quelques idées assez désagréables, qui venaient se mêler avec son certain manque de confiance en elle-même. Après tout, il lui disait de belles choses qu’elle peinait à croire, elle qui n’avait jamais été importante aux yeux de quiconque. Il lui était donc presque normal de douter.
Revenir en haut Aller en bas
Chae Young Jin
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 24/06/2017
MessageSujet: Re: I knew I shouldn't have come   Ven 5 Jan - 23:03

Tu fronces les sourcils alors qu’Ayama se met à rire à gorge déployée, phénomène dont tu n’as pas encore l’habitude. Tu ne t’attendais pas à une réaction très glorieuse de sa part de toute façon. Après tout, elle est un peu trop bourrée pour prendre ce que tu dis au sérieux. La suite, cependant, t’arrache un sourire, et tu comprends un peu mieux qu’est-ce qui vient de la faire rire autant. Tu ne lui en veux pas d’avoir d’abord cru que tu es un homme à femmes qui se contente de les jeter après en avoir terminé avec elles. Tu dois l’avouer, tu n’as pas toujours fait les choses de la bonne façon, particulièrement avec les filles un peu trop collantes qui s’avéraient être de vraies psychopathes, mais c’était justement la raison. Tu n’avais parfois pas le choix d’être très froid, voir même méchant, pour que les femmes pleines d’illusions te laissent finalement tranquille. Tu sais que la plupart sont allées placoter à ton sujet, mais tu n’en as pas grand-chose à faire. Tu assumes ce que tu fais, mais certainement pas ce que tu ne fais pas et si les gens préfèrent croire les versions de ces folles, tu n’en as rien à cirer.

Tu continues de la regarder, sans jamais la quitter des yeux, alors qu’elle parler sans vraiment s’arrêter. Tu trouves ça assez agréable, d’ailleurs. C’est assez rare que vous ayez tous les deux une conversation honnête, où vous exprimez vraiment vos sentiments et le fond de vos pensées. Tu trouves dommage de devoir attendre que la demoiselle prenne un petit coup, mais tu ne vas certainement pas t’en plaindre. Ses compliments te surprennent un peu. C’est la première fois qu’elle te dit directement quelque chose de positif à propos de ta personnalité, ou quoi que ce soit du genre.

Tes yeux observent sa main levée quelques instants, et c’est à ton tour de lever bras pour venir la saisir. La différence de taille entre vos deux mains t’étonne. Alors que la tienne est beaucoup plus grande et robuste avec des doigts bien plus longs, la sienne est toute petite et fragile. Tu baisses le bras, souhaitant qu’elle concentre son attention sur toi et non sur ses doigts, comme si elle découvrait pour la première fois qu’ils peuvent se plier à volonté.

- You said it yourself. I’m honest, I don’t play games and I don’t care what people think of me. If all I wanted to do was to keep you around to make sure I don’t fail, you can be sure you’d know about it already. I just think that you’re more interesting that you think you are, and you have more to offer than you believe. Yeah of course I want to succeed but I find you interesting and I’m curious to see what you’re hiding so well. You open up sometimes, it makes me feel happy. I believe one day you’ll be able to say what you have in mind and I’d like to be there, you know. I want to help you realize all that. Which is like, a big thing coming from me because I don’t usually care about people. Also, you really thought I was a player? I can’t say I’ve never been with anyone cause that would be a very big lie, but women who are usually into me are also a pain in the ass. I tried to convince myself several times that ‘’oh this one might be different’’ and then I realized they’re all crazy. So if they’re crazy, it’s easy for them to spread rumors, you know. I’m not interested in playing around with women who don’t actually care about me. Or not anymore anyways.

Parce qu’à bien y penser, cela fais plusieurs mois que tu n’as pas été avec une fille et que tu n’as pas eu de conquêtes. Tu te fais la réflexion en regardant Ayame un peu trop intensément. Tu ne te considères pas comme un player mais oui, tu avais des petites ‘’relations’’ légères ici et là, parfois plus régulièrement que d’autres. Mais ce n’est pas arrivé depuis un moment. Tu n’en avais pas envie.
Tu finis par te redresser en lâchant sa main, toussant dans le creux de ton bras pour dissiper un certain malaise. Tu lui fais un sourire en pointant la table du doigts.

- You know, I prepared hot chocolate. It was burning hot when I did it so it should be okay now. And I got those crepes you like. Most of them fell on the floor because I was going to surprise you and then I kind of had to jump into the pool and didn’t give a shit about them so they flew everywhere. I was able to save a few. You told me you really love those so I thought I’d get them for you. You know, to thank you. So eh… Yeah. It’ll probably help get the alcohol down in your system.

Tu t’assois en tailleur devant la table basse, l’invitant à faire de même. Ton cerveau est en train de réfléchir à des trucs un peu étranges et tu préfères changer de sujet pour te concentrer sur quelque chose de plus facile : de la bonne nourriture.
Revenir en haut Aller en bas
Yukihira Ayame
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 25/06/2017
MessageSujet: Re: I knew I shouldn't have come   Sam 6 Jan - 6:42

Tu avais conscience de la contradiction de tes propos. Un instant tu soulignais son honnêteté et l’autre, tu en venais à te demander s’il était sincère avec toi, si tu n’étais pas qu’un jouet à ses yeux. Observant tes doigts, tu vis une autre main apparaître dans ton champ de vision, celle de Young Jin. Elle était définitivement plus grande que la tienne et ton attention fut portée sur celle-ci. Ce contact, aussi léger était-il, t’empêchas de réellement te concentrer sur ce qu’il disait. Tu essayais, vraiment, cependant, sa présence semblait avoir un effet peu désirable sur ta concentration. Tu ne saurais cependant dire de quoi s’agissait-il vraiment. Tu n’avais jamais réagit à la présence d’autrui. Tu n’avais jamais eut ce petit sourire imbécile qui prenait place sur tes lèvres alors qu’il te faisait plaisir d’entendre qu’il pouvait te trouver intéressante. Tu trouvais ça surprenant, frôlant l’impossible, toutefois, ces quelques mots vinrent te faire du bien.

- Well, I’ve opened up tonight. A little bit at least. And you were there. You’re still there actually. That’s a big thing coming from me.

Tu avais repris ses mots, en quelque sorte, rigolant doucement en te trouvant très intelligente. Ton attention avait fini par se tourner sur lui plutôt que sur le contact que vous aviez. Tu aimais l’écouter parler. Tu aimais tout spécialement le son de sa voix.

- And yes, I seriously thought you were the player type. After all, that’s what you do, no ? You make girls fall for you as if you don’t even need to work for it.

La pensée que tu pouvais cependant être emmerdante. Après tout, il l’avait lui-même dit, les filles qui en avaient après lui l’étaient toutes. Oh, non pas que tu considérais avoir le béguin pour lui. Du tout. Ce serait stupide, de toute façon. Tu te retins d’ajouter que toi, tu tenais à lui. Que tu t'intéressais à lui, sincèrement. Pas dans le sens où tu serais intéressée à plus, là n’était pas l’idée. Du moins, tu le croyais pas. Ou ne le voulais pas. Peu importait. Mais plus que tu cherchais à toujours en apprendre un peu plus sur lui. Cela ne te mènerait à rien que de lui dire. Avais-tu envie qu’il s’intéresse à toi ? C’était absurde.

Finalement, il te chasse de ces pensées qui venaient perturbés ton esprit déjà assez flou, t’invitant à t’installer devant la table basse. Selon ses dires, il avait un cadeau pour toi, qui avait malheureusement été ruiné en partie pas ta chute dans la piscine et son plongeon. Alors que tu avais sincèrement cru y rester, au fond de cette piscine alors que tu ne savais pas nager, Young Jin était arrivé et tu ne t’étais jamais senti autant en sécurité qu’à ce moment-là, malgré la situation dans laquelle tu t’étais retrouvée.

- I’m surprised that you remembered...

Assise en tailleur devant la table basse, tu tenais entre tes doigts fins la tasse de chocolat chaud qui, à ton plus grand bonheur, était encore chaude. Tu la tenais près de toi, comme si la chaleur qui s’en dégageait te rassurait. Te penchant un peu vers l’avant, tu attrapas un morceau de ces crêpes que tu adorais tant. Tu étais surprise qu’il se soit souvenu d’un détail aussi futile concernant ta personne mais tu étais touchée de l’attention. Personne n’avait jamais pris la peine d’apprendre ce que tu aimais et ce que tu n’aimais pas et tu en étais donc venue à ne jamais aborder le sujet. Cela ne menait à rien, peu s’en souciait et donc tu avais arrêter de parler de toi et de partager ce qui t’intéressait. Or, le jeune homme à tes côtés avait réussi à te tirer les vers du nez et, au final, s’en était même souvenu.

Il s’agissait sûrement de la plus belle attention que quiconque ait eut vis-à-vis de toi depuis des années, incluant tes propres parents. Tes joues se colorèrent donc de rouge, légèrement, le remerciant silencieusement avant de goûter finalement la crêpe. Elle aurait sûrement été meilleure fraîche, or, tu avais conscience du petit incident qui avait retardé la réception de ce cadeau plus qu’apprécier. Toujours aussi silencieuse, appréciant la chaleur de ta tasse et la nourriture qui te faisait du bien. Sûrement aurais-tu été incapable de manger sans la quantité d’alcool que tu avais dans le sang, ayant tendance à te retrouver avec l’estomac noué suite à de fortes émotions. Bien heureusement pour toi (quoique un peu moins pour la sobre toi du lendemain), tu avais la tête un peu embrouillée, tes pensées partant dans tous les sens en manquant définitivement de cohérence. La seule chose qui revenait dans ton esprit était Young Jin, cependant, tu tentais de ne pas trop y porter attention.

Déposant ta tasse vide devant toi, tu baillas, t’étirant même, tes paupières papillonnant alors que tu décidas de te pencher sur le côté pour poser ta tête sur l’épaule de l’étudiant. Ta sobre toi t’en voudrais certainement mais, pour le moment, cela te semblait être une excellente idée.

- I’m actually glad I came.

Un léger sourire sur les lèvres, tu t’étais endormie quelque secondes plus tard, confortablement appuyée contre le jeune homme à tes côtés qui, contre ton gré, ne quittait plus ton esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I knew I shouldn't have come   

Revenir en haut Aller en bas
 
I knew I shouldn't have come
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos choux :: Section RP :: Mystery Box-
Sauter vers: