Partagez | 
 

 It's been a while

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Fujiwara Kuma
avatar
Messages : 17
Date d'inscription : 23/03/2017
MessageSujet: Re: It's been a while   Jeu 21 Déc - 4:37

Ton cerveau avait cessé de fonctionner le moment où tu avais croisé son regard. Et donc, depuis, tu laissais parler ton coeur, de ces sentiments qui t’étouffaient depuis un moment déjà. Tu étais soulagé, en quelque sorte, de finalement pouvoir les exprimer. Mieux encore, il ne semblait pas les rejeter, ce qui était déjà ça de gagner pour toi. Il était confus, sûrement un peu, tu n’étais pas tant surpris. De ce que tu avais appris du jeune homme, au cours de l’année précédente, les relations sociales n’étaient pas réellement son fort et donc, de ce fait, les sentiments devaient aussi être difficiles pour ce dernier. Tu étais quelqu’un de patient. Ou, pas tout à fait, mais pour lui, tu le serais. Car tu étais convaincu que cela en vaudrait la peine.

Tu n’avais pas tout exprimer ce que tu avais sur le coeur, car, si tu avais été complètement honnête, tu lui aurais dit comment dingue étais-tu de lui. Il te faisait perdre la tête dès l’instant où il croisait ton regard et tu n’avais envie que d’une chose : être avec lui. Or, tu avais gardé ces belles paroles pour toi, de peur de l’effrayer de par ton intensité. Tu préférais y aller doucement, calmement, pour le rassurer, lui dire de belles choses, comme à quel point pouvait-il compter pour toi. Tu cherchais à le rassurer et à lui faire comprendre qu’il était spécial à tes yeux. Qu’il était lui et juste ce fait était bien assez pour toi.

Ayant posé ta main sur son genou, tu t’étais penché légèrement vers lui. Les couloirs étant désormais vides, tous les étudiants ayant trouvé un endroit où prendre place et les préfets étant en réunion, tu doutais fortement qu’arrive un événement comme plus tôt. Ce qui te surpris cependant fut Seth, qui laissa tomber le livre qu’il tenait pour se rapprocher de toi. Terminant une autre déclaration qui se voulait rassurante et terriblement sincère, ton regard s’arrêta sur les lèvres du Serdaigle qui s’était dangereusement approché de toi. Il te fallait cependant te concentrer. Ou, du moins, te concentrer sur autre chose que ses lèvres. Tu ne voulais pas brusquer les choses. Tu ne souhaitais pas qu’il déguerpisse comme il l’avait fait auparavant. Et pourtant, ce n’était pas l’envie qui manquait. Pas du tout.

Ce qu’il dit t’arracha un sourire. Un doux sourire. Un sourire amoureux. Un sourire de celui qui est en train de fondre, à l’heure actuelle, alors que chacun des mots vient s’ancrer dans sa tête complètement vide. Sa trop y réfléchir, ta main quitte son genou pour venir prendre son visage dans tes mains. Ton regard plonge dans le sien alors que tu affiches toujours ce doux sourire.

- I’m serious. I’m a hundred percent serious. I’ve never been that serious in my entire life. You’re weird. You’re quiet. Those are true. But I don’t ever wanna hear again that you’re not interesting. Whoever said that just didn’t take the time to actually get to know you. I told you, Seth. I fell for you, for everything you are, all your quirks included.

Tu es sincère et tu espères qu’il saura faire un peu de place dans sa tête, entre deux livres, pour se rappeler qu’à tes yeux, il était spécial. Il n’était pas un parmi tant d’autres, il était lui et c’était tout ce que tu demandais.

Tenant toujours son visage entre tes mains, tu hésitas. Une seconde. Puis deux.

- I don’t know what it’s all suppose to mean to you. That kiss, because I think that’s what we’re talking about, I don’t know what it means to you. But I would gladly help you figuring it out, if you want to.

Cependant, alors que son visage était toujours aussi près du tiens et que tu sentais son souffle contre ta peau, faisant descendre un frisson le long de ton échine, tu pris l’initiative de ne pas attendre sa réponse. De ce qu’il avait dit, de votre discussion depuis votre entré dans le train, tu en vins à oser espérer qu’il ne prendra pas la fuite. Et si tel était le cas, soit, tu étais un homme résilient. Tu irais le retrouver, encore une fois, pour lui susurrer des mots doux et lui rappeler à quel point, à tes yeux, il était quelqu’un d’important. Au diable ce que pensait les autres, pour toi, Seth était tout simplement une personne fantastique.

Tu franchis donc finalement les quelques centimètres qui te séparait de lui, posant tes lèvres sur les siennes. Tu avais attendu ce moment toute l’été, en repensant à ce baiser voler avant son départ particulièrement hâtif. Ses lèvres étaient douces, comme de ce que tu te souvenais. Or, cette fois-ci, tu pris le temps d’apprécier le baiser, de le prolonger quelques secondes de plus. Ton coeur menaçait d’exploser dans ta poitrine et tu étais convaincu que Seth pourrait entendre ton coeur débattre.

Quelques secondes plus tard, tu t’éloignas, mais pas trop. Tu restas assez proche de lui, appuyant ton front contre le sien, cherchant à le garder près de toi. Tu n’avais pas envie qu’il s’enfuit, pas cette fois-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Hashimoto Seiji
avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 23/03/2017
MessageSujet: Re: It's been a while   Jeu 21 Déc - 17:24

Tu sursautes un peu alors que ses mains, qui sont assez chaudes malgré la température fraiche du train, viennent entourer ton visage. Tu ne peux définitivement plus fuir mais pour être honnête, tu n’en as pas particulièrement envie. Ton regard est plongé dans le siens alors qu’il te rassure encore une fois, même s’il vient déjà de le faire. Tu vois qu’il est sérieux, et ça te fais sentir bien. Il y a un moment de silence, et tu sens une certaine tension entre vous deux. Tu n’arrives pas à déterminer d’où elle vient ni quel est son but. Ce n’est pas désagréable, au contraire, mais c’est comme si le temps était soudainement en suspens et que tu attendais impatiemment quelque chose sans trop savoir de quoi il s’agit.

Tu rougis violemment alors que Kyle mentionne votre baiser - si tu peux vraiment appeler ça ainsi - et en te remémorant tes petites expériences durant l’été. Tu te souviens même de la fois où ta sœur, cette effrontée, s’est permis d’entrer dans ta chambre sans y être invitée alors que tu étais en train de tester divers objets, à la recherche de cette sensation étrange que tu avais ressentie. Tu te sens stupide, ce qui ne fait qu’en rajouter à la touche de couleur qui vient colorer ta peau un peu trop pâle.

Tu vois alors son visage avancer vers toi. Lentement, mais sûrement. Tu commences d’abord par presque loucher, à force de ne pas le quitter des yeux, mais tu sais maintenant un peu plus à quoi t’attendre. Tu décides donc de fermer les yeux, attendant le moment où vos lèvres s’écraseront enfin les unes contre les autres. Tu n’attends pas très longtemps, d’ailleurs. Tu ne sais pas trop ce que tu es sensé faire, et tu es un peu tendu. Tu as cherché à recréer cette sensation tout l’été, et tu te rends finalement compte que la seule chose pouvant te faire sentir de cette façon, c’est Kyle. Tu ne bouges pas trop, car tu manques cruellement d’expérience. Il t’est arrivé de voir des personnes s’embrasser, mais tu n’as jamais porté attention assez longtemps pour déchiffrer le mécanisme.

Tu laisses Kyle faire le travail, oubliant presque de respirer. Tu apprécies le moment, au fond, et tu as l’impression de sentir des feux d’artifice dans ton estomac. Pour toi, qui est généralement assez inexpressif et qui ne sait donc pas comment exprimer tes sentiments, c’est comme ça que tu le dirais. Une pluie de feux d’artifice. Tu te demandes s’il y a des bouquins sur l’amour, à la bibliothèque, qui pourraient t’instruire un peu. Tu doutes de trouver quoi que ce soit, cependant. Au cours de tes années de lecture, tu as bien vite réalisé que ce genre de sujet était réservé à la littérature moldue.
Kyle recule, et tu reprends tes esprits, un peu déçu. Tu prends une grande inspiration, car tu avais oublié de le faire. Tu gardes les yeux fermés, car tu es un peu timide, mais aussi car tu savoures le moment. De toute façon, vous êtes trop près l’un de l’autre pour ne pas avoir l’air imbéciles en louchant. Est-ce que c’est ça, aimer quelqu’un? Tu ne sais pas. Ce que tu sais, c’est que ce n’est pas désagréable et que tu as envie de recommencer. Mais tu n’oses pas te lancer toi-même, car tu ne sais pas comment faire.

- It feels like… It feels like dying. If I knew how it felt. But not a bad death. You know… A nice one. When you feel like your body is failing, but you’re happy, and you’re slowly falling asleep and it’s warm. And at the same time, it feels… Like you’ve never been so alive before.

Tu ne sais pas si ça fait du sens pour lui, mais ça en fait pour toi. Tu n’es pas très bon pour t’exprimer, et tu utilises souvent des figures de style car tu as du mal à vraiment dire que tu te sens de telle ou telle façon, ou que tu ressens une émotion spécifique. Et pourtant, ta passion de la lecture te permet parfois de dire des choses totalement inattendues et, bien qu’elles puissent sembler être un peu glauques, elles sont aussi parfois assez belles.

Tu finis par te lever, un peu maladroitement, pour prendre place du même côté que Kyle. Pas que tu souhaites mettre fin à ce contact si particulier et tout à fait nouveau pour toi. Tu veux simplement être plus près de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Fujiwara Kuma
avatar
Messages : 17
Date d'inscription : 23/03/2017
MessageSujet: Re: It's been a while   Jeu 21 Déc - 18:50

Tu avais attendu tout l’été pour finalement le retrouver et maintenant qu’il était avec toi, tu ne pouvais demander mieux. Lui faisant face, son visage entre tes mains, malgré la légère hésitation, tu as tout simplement décider de te lancer, comme tu étais convaincu que ce n’était pas lui qui ferait les premiers pas. Franchissant donc les quelques centimètres qui vous séparaient, tu déposas tes lèvres contre les siennes. Ton coeur se débattait dans ta poitrine alors que tu profitais du moment présent, oubliant toi aussi de respirer. Les yeux fermés, tu avais la tête complètement vide, si ce n’était que sa présence. Un peu plus et tu oubliais jusqu’à où vous étiez à l’heure actuelle. Il n’y avait que lui et toi, plus rien d’autre t’importait.

Rompant le baiser, tu le gardas cependant proche de toi, appuyant ton front contre le sien, par peur de le voir s’enfuir une seconde fois. Or, il ne bougea pas. Un silence s’installe entre vous deux, quelques instants, alors que tu profites de chaque moment avec Seth à tes côtés. Tu finis par relâcher son visage, venant poser tes mains sur ses genoux. Et alors qu’il commence à parler, tu te redresses un peu pour pouvoir le regard.

Si tu n’étais pas certain où il voulait en venir, c’est un doux sourire qui s’étire sur tes livres alors que tu rigoles un peu. Oh, cela n’a rien de moqueur. Tu sembles même être un peu soulager. C’est mignon, présenté ainsi. Une déclaration bien digne du jeune homme te faisant face. Si tu avais tenté de t’imaginer ses possibles réponses, celle-ci ne t’avait pas traverser l’esprit, et pourtant, elle te semblait tellement normale, venant de lui.

- I’m glad to hear that you’re happy.

Tu avais donc de l’espoir, d’éventuellement pouvoir appeler ce jeune homme ton petit ami. Pas maintenant, ni demain, mais tu étais convaincu que tu y arriverais. Après tout, tu avais réussi à te faire une place dans sa vie contre son gré et il t’était désormais évident que tu avais réussi à faire fondre son petit coeur. Si bien du chemin avait été parcouru, le plus difficile restait à venir. Tu ignorais les conditions familiales de Seth, mais, de ce que tu savais, il t’était facile de t’imaginer une famille assez fermée d’esprit. Si tu assumais ta sexualité depuis aussi longtemps que tu te souviennes, ne t’étant jamais réellement questionner, cela ne semblait pas être le cas du Serdaigle, ce que tu as compris avec sa réaction d’un peu plus tôt, lorsque quelques imbéciles avaient décidé de venir vous embêter.

Tu es surpris de la voir se lever mais lui adresse un sourire lorsque tu le vois prendre place à côté de toi. Tu attrapes sa main dans la tienne et glisse ta tête pour venir l’appuyer contre son épaule. Tu te sens bien, ainsi. Tu te sens paisible. Sa présence doit y être pour beaucoup.

Confortablement installé ainsi, tu discutas un peu avec Seth, de tout et de rien. Tu avais eut assez de conversation sérieuse pour aujourd’hui et tu te contentas donc d’écouter avec intérêt le Serdaigle concernant des sujets dont tu n’y connaissais rien et qui te semblaient même un peu glauque. Or, parce qu’il s’agissait de lui qui en parlait, tu étais soudainement plus intéressé. Un soupire d’aise s’échappa de tes lèvres alors que tu en vins à te dire que ton année commençait très bien. Mieux qu’elle s’était terminée, l’an dernier, du moins.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: It's been a while   

Revenir en haut Aller en bas
 
It's been a while
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos choux :: Section RP :: Mystery Box-
Sauter vers: