Partagez | 
 

 It's been a while

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Fujiwara Kuma
avatar
Messages : 17
Date d'inscription : 23/03/2017
MessageSujet: It's been a while   Mar 19 Déc - 0:25

Tu étais nerveux et cela ne faisait aucun doute. Ce matin-là, tu avais fait les cents pas dans ta chambre, fixant avec intensité les valises qui s’entassaient dans celle-ci, prêtes à quitter les lieux. Pour ta part, tu n’étais pas certain d’être aussi prêt. Alors que les semaines passaient et que tu te rapproches de plus en plus de cette fameuse journée de rentrée scolaire, tu sentais un noeud se former dans ton estomac et peser de plus en plus lourd.

Tous pouvaient témoigner que ces vacances semblaient avoir été particulièrement difficile pour toi. Ou, enfin, difficile n’était pas tant le mot exacte, mais il était évident que tu n’avais pas été le même. Tu t’étais montré plus distant, parlant un peu moins et, surtout, sortant clairement moins qu’à ton habitude. Tes parents s’étaient inquiétés jusqu’à ce que l’un de tes frères cadets les rassure en leur mentionnant que c’était l’adolescence et que tu devais sûrement passer au travers d’une phase quelconque. Ce qui n’était pas tout à fait faux en réalité. Alors que la précédente année scolaire tirait à sa fin, sur le quai de la plateforme 9 3/4, tu t’étais approché d’un charmant jeune homme répondant au nom de Seth. Tu avais appris à connaître ce dernier au cours de l’année et, malgré la surprise de bien de tes proches, tu avais cherché à passer le plus de temps possible avec lui. Ce fut le coup de foudre au premier coup d’oeil pour ta part, tu en étais convaincu. Tu t’étais donc approché de lui, nerveux, lui posant la question fatidique : acceptait-il d’être ton petit-ami ? S’en était suivi d’un baiser voler à la dérober puis... Il avait fui. Tu avais fait fuir Seth, qui t’avait marmonner quelque chose comme quoi il allait y réfléchir et, depuis, plus aucune nouvelle.

Voilà donc pourquoi ta rentrée te rendait aussi nerveux. La porte de ta chambre s’ouvrit sur ton frère qui s’arrêta dans le cadre de porte.

- Kyle, we're going to be late if you don't get ready.
- I know, I know...

Soupirant, tu attrapas tes bagages et les amena près de la cheminée. Tu y trouvas tes trois frères cadets déjà prêts à partir. Deux d’entre eux, les plus jeunes et jumeaux, allaient commencer leur toute première année alors que le troisième entamait sa troisième année. Et toi, le plus vieux, allait débuter ta septième année, la dernière donc, avec un noeud bien enfoncé dans ton estomac. Tes parents avaient donc décidé de vous accompagner, notamment pour les plus jeunes qui ne tenaient plus en place. Ce fut par cheminette que tu arrivas à la fameuse plateforme 9 3/4, où le train attendait patiemment que les étudiants y prennent place pour tous vous amener au château où tu allais passer les mois à venir.

Tu embrassas tes parents, leur faisant la promesse de leur écrire souvent au cours de l’année, puis tu les abandonnas, t’assurant d’aller porter tes bagages là où il le fallait avant de t’approcher du train, Harrold dans la poche de ta robe (de sorcier, bien évidemment). Tu avais noué ta cravate rouge et or autour de ton cou, aux couleurs de la maison donc et tu avais enfilé sur tes épaules ta robe, histoire de montrer le bon exemple aux élèves plus jeunes.

Prenant ton courage à deux mains, tu entras dans le train. Observant au travers la vitre des portes fermées, tu espérais voir un visage connu, celui de Seth, ce jeune homme qui te faisait damner. D’après bien des gens que tu côtoyais, il n’avait rien de spécial. Il était discret, silencieux et peu intéressant. Or, à tes yeux, la réalité en était tout autre. Il était discret, certes, et aussi silencieux que tu pouvais être bruyant, cependant, derrière ses mèches rebelles qui lui tombaient devant le regard se trouvait un puissant sorcier, mais, surtout, une personne qui était très intéressante à écouter parler, pour peu qu’il en aille la chance. Il était bien meilleur que toi sur beaucoup d’aspects et c’était grâce à sa patience (bien qu’il fut particulièrement stricte) vis-à-vis de ta personne que tu avais finalement réussi, au cours de l’année précédente, à lancer un patronus. Un fox terrier qui plus est ! Rien de bien surprenant, à bien y penser. Rien d’aussi impressionnant que le Thestral de Seth, mais c’était déjà bien.

Tu l’aperçus finalement, seul dans sa cabine. Une inspiration plus tard, tu ouvris la porte, t’invitant dans le compartiment dont il était le seul occupant.

- Hi, Seth.

Tu refermas la porte derrière toi, t’appuyant sur cette dernière, n’osant pas faire un pas de plus dans sa direction. Cela faisait deux mois que tu ne l’avais pas vu. Tu lui avais envoyé quelques lettres, notamment au début de l’été, or, aucune d’entre elles eurent de réponses. Tu l’observas, peut-être un peu trop, tes prunelles claires posées sur ce dernier. Il t’avait manqué, et ça, c’était sûrement le pire dans toute cette histoire.

- Are you waiting for someone or can I take a seat ?

Tu espérais sincèrement qu’il ne te mette pas à la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Hashimoto Seiji
avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 23/03/2017
MessageSujet: Re: It's been a while   Mar 19 Déc - 1:24

Tu es dans le train, les yeux rivés sur l’un des manuels que tu devras lire au courant de l’année. À vrai dire, tu as déjà lu plus de la moitié. Certains pourraient trouver la tâche ennuyante, mais le contenu des cours t’intéresse. Ce n’est pas étonnant que tu sois premier de classe. Tu es arrivé beaucoup plus tôt, pour avoir la possibilité de choisir un compartiment et éviter de devoir te joindre à d’autres personnes. Tu sais que les gens ne sont pas particulièrement emballés par l’idée de devoir faire la longue route à tes côtés. Au moins, tu sais qu’on te laissera tranquille si tu es déjà installé. Tu lances un coup d’œil à l’extérieur en voyant la masse s’accumuler sur le quai. Rapidement, des bruits de pas et des éclats de voix se font entendre à travers le train. Tu retournes ton attention vers ton bouquin, en faisant abstraction des quelques commentaires que tu entends provenant du couloir et qui, à tes oreilles, sonnent comme un refus de devenir tes compagnons de voyage. Ça ne te dérange pas, de toute façon. Tu aimes être seul.

Ou du moins, c’est ce que tu croyais. Tu as toujours été seul et un peu à part. Tes talents de sorcier font que tu es souvent mis à part par jalousie. Tu n’as pas non plus une personnalité très attrayante aux yeux des autres. Pourtant, cela n’a pas empêché Kyle de te suivre comme un chien de poche toute l’année. Tu as refusé ses invitations tellement souvent que tu ne peux même plus les compter. Au final, tu t’es retrouvé à jouer les tuteurs, et tu soupçonnes qu’il y est pour quelque chose. Tu as fini par t’habituer à sa présence, en apprendre plus sur lui et à socialiser. Au retour, pour les vacances, tu t’es rendu compte que malgré le fait que tu te sois toujours occupé seul, tu as trouvé le temps bien long. Et tu n’allais certainement pas le passer avec ta sœur, toujours en pleine crise d’adolescence.

Ton esprit s’égare sur les souvenirs du moment où vous vous êtes quitté au début de l’été. Le chemin du retour a été agréable, et vous avez discuté des événements passés. Tu étais surpris de le voir venir s’installer dans ton compartiment, qui est généralement toujours vide à moins qu’il n’y ait vraiment plus de place dans les autres, alors qu’il est très apprécié et qu’il ne manque pas d’amis. Lorsque vous vous êtes dis au revoir, Kyle t’a regardé avec une certaine étincelle dans les yeux avant de s’approcher et de te demander si tu voulais sortir avec lui. Vos lèvres se sont ensuite touchées avant que tu puisses te rendre compte de ce qui était en train de se passer. Tu te souviens avoir été ébranlé et lui avoir lancé rapidement que tu allais y penser avant de tourner les talons et de disparaître. Durant l’été, tu as reçu plusieurs lettres, mais tu n’as jamais trouvé le courage de lui répondre.

Pour être honnête, tu ne sais pas comment tu te sens. Tu l’apprécies, malgré son immaturité et son caractère dépendant. Le problème, c’est que tu n’as jamais éprouvé d’amour envers qui que ce soit, et tu n’es pas sûr de ce que tu es sensé ressentir. Ce que tu sais, par contre, c’est que ton teint pâle s’est soudainement coloré d’une violente teinte rouge alors que tu te sauvais sur le quai en traînant tes affaires, et que tu as repassé la scène en boucle dans ta tête plusieurs fois durant l’été. Peut-être qu’au fond, tu te sentais mal à l’aise d’avoir réagit ainsi, et c’est pour ça que tu ne lui as jamais écrit. Et ce, même si tu t’es rendu compte qu’il te manquait beaucoup, à toi aussi.

Quelques minutes plus tard, la porte de ton compartiment s’ouvre subitement, ce qui te fais sursauter. Tu lèves les yeux de ton manuel et ton regard croise celui de la personne que tu redoutais de voir. Ta bouche devient soudainement sèche alors que tu l’observes refermer la porte et s’appuyer contre elle. Tu sens son regard qui te scrute, et tu finis par regarder ailleurs pour dissiper le malaise. Tu retournes à ton livre, même si ton cerveau n’enregistre plus un seul des mots qui passent devant tes yeux. Tu glisses tes mains sous ton livre, pour cacher les tremblements dans tes doigts.

- Hi… Kyle. No one ever sits here, so… it’s fine.

En réalité, tu paniques. Tu ne sais pas du tout quoi dire. Est-ce qu’il va soudainement te demander de lui donner une réponse? Tu as songé tout l’été à ce que tu pourrais bien lui dire, mais tu n’as pas réussi à prendre une décision. Tu ne sais pas si tu l’aimes ou pas. Tu sais qu’il ne te laisse pas indifférent. Tu lèves lentement les yeux pour essayer de le regarder subtilement mais, bien évidemment, il est déjà en train de te regarder, et tu détournes le regard aussi subitement. Tu sens le rose qui commence à te monter aux joues. Peut-être que tu aurais dû lui dire que tu attendais quelqu’un, finalement. Tu sais que tu n’as pas le choix d’être honnête avec lui. Tu ne veux pas risquer de te retrouver seul une fois de plus.

- I guess… You’re waiting for an answer. I got your letters, I just… I didn’t know what to say. I was always alone before you insisted on spending time with me. I don’t… I’m not really sure I know what love means. I don’t understand why you… like me. No one likes me. So, how… exactly am I supposed to know what it feels like to like someone when I’m always alone… I don’t know. You’re popular, you have a lot of friends, there’s probably a lot of people who secretly like you, and you probably felt the same way before, so I just don’t understand why me.

Tu essaies de te concentrer particulièrement fort sur ton livre. Tu redoutais ce moment. Kyle n’a jamais été rebuté par tes refus constants. Tu aurais dû te douter qu’il ne lâcherait pas le morceau aussi facilement et qu’il viendrait t’affronter directement. Tu penses d’ailleurs que tu es un peu heureux que ce soit le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Fujiwara Kuma
avatar
Messages : 17
Date d'inscription : 23/03/2017
MessageSujet: Re: It's been a while   Mar 19 Déc - 1:51

Tu étais arrivé devant lui confiant et en pleine possession de tes moyens. Puis, ton regard avait croisé le sien et tu ne savais plus où donner de la tête. Tous les mots que tu avais préparé, toutes ces belles phrases que tu avais révisé, elles s’étaient toutes envolées, pour te laisser seul avec un cerveau complètement désert. Tu marmonnas donc quelques mots, lui demandant si tu pouvais t’installer ici ou s’il attendait quelqu’un. Tu avais désespérément eut envie de lui parler toute l’été et, maintenant que tu te trouvais devant lui, tu ne savais plus quoi dire. Les mots bloquèrent dans ta gorge alors que tu perdais tous tes moyens.

Voyons Kyle, il fallait que tu te ressaisisses. Ce n’était pas dans tes habitudes de ne plus savoir quoi dire, toi qui passait ton temps à trop parler. Mais c’était l’effet qu’il te faisait. Devant lui, tu pouvais presque en oublier ton propre nom. Sa voix parvint à tes oreilles et tu fus plutôt satisfait de ta réponse. Oh, tu ne manquais certainement pas de place où aller pour faire le chemin jusqu’à l’école, ni même de compagnie, cependant, ce n’était pas avec toutes ces personnes que tu avais envie de passer du temps, mais bien avec celui en face de toi. Tu étais un jeune homme assez populaire. Dorénavant élève de septième année, tu étais depuis désormais quatre ans l’attrapeur de l’équipe de Quidditch des rouges et or. C’était sans compter que tu avais une personnalité agréable, assez sociable et que tu allais vers tous et chacun sans distinction. Tu avais la conversation facile et aimait tout particulièrement plaisanter, sans jamais une once de méchanceté. Toutefois, la popularité ne t’avait jamais monté à la tête. Tu considérais seulement que les gens t’appréciaient parce que tu étais une personne sympathique et tu ne cherchais pas nécessairement à te hisser au-dessus des autres.

Tu pris place, toujours silencieux, devant Seth, ne le quittant pas des yeux. Tu avais envie de lui parler, de lui exprimer combien il t’avait manqué, ces dernières semaines. Tu avais envie de lui dire que tu avais attendu ce moment avec impatience, à savoir celui où tu pourrais le retrouver. Mais voilà qu’ils bloquèrent tous et que tu ne pus exprimer aucun d’entre eux. Tu te sentais complètement démuni face à ce jeune homme Ô combien charmant mais fort intimidant.

À ta grande surprise, ce fut lui qui prit finalement la parole. Tu l’écoutas donc attentivement. Tu avais presque oublié tout ce qu’il venait de te raconter. Que ce soit du vent monumental qu’il t’avait mis ou des lettres que tu avais envoyé sans jamais ne recevoir de réponse. Face à lui, tout cela t’importait peu. Certes avais-tu été blessé, un peu tout de même, alors qu’il avait fui sans un regard pour toi, tout comme tu avais été déçu de ne jamais avoir de ses nouvelles. Au final, tu t’étais mis à sa place et avait tenté de relativiser les choses. Comment lui s’était-il senti dans cet élan de romantisme qui n’avait peut-être bien pas été approprié ? Ce baiser avait sûrement été de trop, malgré que tu y ais rêvé pendant un certain moment avant de finalement foncer.

- Those so called friends are entertaining but I can’t say that I’m close to them. They are some people that I enjoy hanging out with, but, other than that... I don’t care about popularity, nor do I care about those people who might or might not secretly like me. The only thing I care about right now is you.

Tu avais réussi à parler, et plus que quelques mots, ce dont tu étais fier. Tu avais baissé ton regard, les rivant sur tes mains que tu avais posé sur tes genoux. Tu n’étais pas certain de comment souhaitais-tu articuler tout ce que tu avais sur le coeur, à défaut d’avoir quelque chose dans la tête.

- I didn’t come to see you because I wanted an answer and it’s alright if you never answered those letters.

Un soupire s’échappa de tes lèvres alors que tu reposas ton regard sur le visage de ce dernier, détaillant chacun de ses traits que tu connaissais pourtant par coeur.

- I simply wanted to talk to you and spend time with you.

Tu te mordillas la lèvre inférieure.

- I missed you Seth.

Tu avais sorti ces quelques mots qui pourtant voulaient tout dire. Au final, ce vent monumental, que ce soit à ta question pourtant si simples ou aux nombreuses lettres, ce n’était pas si important que cela. Que tes sentiments ne soient pas réciproquer, soit, c’était désolant, à ton avis, mais tu n’y pouvais pas grand chose. Tu ne voulais simplement pas le perdre, pas alors que tu avais réussi, avec beaucoup de patience et de détermination, à faire fondre cette barrière qui s’était trouvée autour de lui et avait finalement pu en connaître un peu plus sur qui pouvait-il être.

Tout était si simple et, pourtant, te semblait si compliqué.
Revenir en haut Aller en bas
Hashimoto Seiji
avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 23/03/2017
MessageSujet: Re: It's been a while   Mar 19 Déc - 2:39

Tout ce qui résonne dans ta tête pour le moment, c’est la dernière phrase qu’il vient de prononcer. The only thing I care about right now is you. Ton visage commence à devenir brûlant. Jamais on ne t’avait dit une chose pareille. C’était plutôt le contraire, en général. Tu avais grandi en te faisant dire que personne ne se préoccupait de toi et que tu étais trop étrange, de toute façon. En réfléchissant, tu te rends compte que tu ne te préoccupe pas vraiment de quelqu’un d’autre non plus. Tu as songé à lui durant les vacances ; pas aux autres. Est-ce que cela veut dire que tu ressens la même chose que lui, et qu’il soit la seule personne dont tu te préoccupes vraiment?

Tes mains sont moites, et ton cœur bat tellement fort dans ta poitrine que tu as l’impression que le son des battements résonne dans le petit espace clos où vous vous trouvez. Tu n’oses pas lever les yeux et le regarder, même si tu sais que la couleur de ton visage doit maintenant être assez évidente à ce point. Lorsqu’il t’a demandé de sortir avec lui, il n’a pas vraiment fait de confession. C’était sur le coup du moment, sans vraiment formuler en mot ses sentiments profonds. Tu as donc été surpris par la demande subite, et le baiser qui a suivis presque aussitôt. Entendre ces choses être prononcées directement de sa bouche, toutefois, c’est complètement différent. Tu as l’impression que ton cœur va exploser, et tu te demandes si ça veut dire que ces déclarations te font plaisir ou pas.

- I… feel the same. I think. You were annoying at first. People never get too close to me, and you were in my face all the time. Then I realized that it was more enjoyable to spend time with you than to spend it completely on my own all day. I guess that… it means something.

Tu déposes finalement ton bouquin sur le siège à côté de toi, et tu lèves les yeux. Tu as du mal à soutenir son regard et le tiens se promène un peu partout, mais c’est déjà un début. Tu sais qu’il te regarde, et ça rend les choses nettement pires. Tes yeux finissent par se poser sur ses lèvres une fraction de seconde et tu tournes la tête, embarrassé. En dehors de ta famille, personne ne t’a même déjà tenu la main. Tes doigts, d’abord repliés sur eux-mêmes, s’étirent tranquillement. Vous êtes assis l’un en face de l’autre mais il faut dire qu’il y a si peu d’espace dans les compartiments que vos jambes se touchent pratiquement. Tu es pris d’une envie subite de lui tenir la main, juste pour voir ce que ça te fait. Juste pour confirmer que le choc que tu as ressenti lorsqu’il t’a volé ton premier baiser n’était pas seulement sous l’effet de la surprise, mais bien parce que c’était lui.

Tu hésites un instant, puis tu tends finalement une main, que tu poses sur la sienne. Elles sont beaucoup plus chaudes que toi, car ton sang a probablement complètement migré vers ton visage à l’heure qu’il est. Tu te sens étrange. Normalement, tu redoutes les contacts physiques avec qui que ce soit. Tu évites même de laisser ta famille te prendre dans leurs bras. Mais avec Kyle, il y a quelque chose de réconfortant. Ça te fait aussi un peu peur, honnêtement. Un son fort te fait sursauter, et tu tournes la tête vers la porte. À travers la fenêtre, tu vois un groupe de garçons un peu plus jeunes que vous qui sont en train de rire et de vous pointer du doigt. Tu ramènes rapidement tes mains vers toi avant de fixer un point inexistant à l’extérieur du train. Disons qu’en plus de ne pas être certain de savoir ce que c’est que d’aimer, tu n’es pas vraiment en bons termes avec ton orientation sexuelle. Tu n’as pas l’impression que ta famille serait très ouverte. Après toi, on s’attends à ce que tu continues la lignée.
Revenir en haut Aller en bas
Fujiwara Kuma
avatar
Messages : 17
Date d'inscription : 23/03/2017
MessageSujet: Re: It's been a while   Mar 19 Déc - 4:39

Si tu n’avais pas tout dit ce qui pesait sur ton coeur, tu en avais assez dit pour l’instant. Ou, tu moins, de ce que tu croyais. Tu avais réussi à admettre le plus important, à savoir qu’à l’heure actuelle, il n’y avait que lui qui comptait à tes yeux et qu’il t’avait terriblement manqué, au cours de ces dernières semaines. Tu avais eu envie de le voir, de lui parler et de passer du temps à sa compagnie. Or, l’occasion ne s’était jamais présentée. Ou, plutôt, il ne t’avait jamais laissé la chance. Tu ne lui en tenais cependant pas rigueur. Tu ne pouvais qu’assumer tes sentiments et lui en faire part. Ce que lui décidait de faire par la suite, tu n’avais bien malheureusement aucun contrôle là-dessus.

Ton regard posé sur ce dernier, tu remarquas sa peau se teinter de rouge, ce qui t’arracha un tendre sourire. Cela signifiait-il que tes paroles étaient venues le toucher ? Peut-être bien. Tu l’espérais, en fait. Tout comme tu espérais qu’il ne fuit pas, cette fois-ci. Qu’il ne reparte pas d’où il venait, pour te laisser avec encore plus de questions qui resteraient en suspens, en attente d’une réponse qui ne viendrait pas. La balle était dans son camp et tu ne pouvais qu’attendre qu’il rassemble ses pensées pour finalement s’adresser à toi. Avec un peu de chance, il ne serait pas dans un état aussi pitoyable que le tien, alors que ton esprit s’était vidé de toute pensée logique et rationnelle le moment où ton regard avait croisé le sien. Le moulin à paroles que tu étais perdait tous ses moyens face à ses beaux yeux trop souvent caché derrière quelques mèches de cheveux rebelles à ton goût.

Sa voix parvint à nouveau à tes oreilles et tu te concentras donc sur celle-ci. Un léger rire s’échappa de tes lèvres alors qu’il t’avoua très franchement qu’il ne t’appréciait pas spécialement, au départ. La suite étira ton sourire alors que ton regard doux était toujours posé sur son visage. Tu ne te lassais pas de ces traits que tu pourrais certainement passer tes journées à regarder.

Tu restas silencieux un moment, appréciant les paroles qui tournaient encore en boucle dans ton esprit. Tu n’étais pas encore certain où tout cela allait vous mener, mais il ne rejetait pas tes sentiments. Il y avait donc une lueur d’espoir. Tu ne savais pas trop ce que tu voulais lui dire, à l’heure actuelle. Tu avais envie de lui dire qu’effectivement, cela voulait peut-être dire quelque chose. Tu avais aussi envie de lui dire de ne pas s’en faire avec cela, que vous aviez encore de nombreuses années devant vous. Que si toi, ton idée était déjà faite et que tu étais déjà fixé, tu l’attendrais, aussi longtemps qu’il lui faudrait, tout simplement parce que en à peine un an, il avait pris une énorme place dans ta vie, plus que tu ne l’aurais suspecter au départ.

C’est légèrement surpris que tu accueillis ta main dans la sienne, serrant doucement ses doigts dans les tiens. Pour une des rares fois de ta vie, tu n’avais même pas envie de parler. Seulement apprécier le moment présent. Un beau moment qui fut rapidement interrompu par les rires de quelques imbéciles, forçant Seth à relâcher ta main et la ramener vers lui-même.

Tu comprenais. Tu ne pouvais pas lui en vouloir.

- It’s okay Seth. I am not asking anything from you nor am I expecting anything. Like I said, I just wanna spend time with you, as much as we can.

Tu cherchais à le rassurer. Tu ne voulais pas brusquer les choses, ni les précipiter. Tu avais peut-être été un peu rapide, avec ce baiser voler que tu avais espérer pendant un certain moment. Or, là, face à lui, tu avais envie de prendre ton temps, car du temps, vous en aviez. Et il était évident que Seth avait un chemin à faire avec lui-même, si vous comptiez poursuivre dans cette voie.

- We don’t have to rush things, Seth. I’ll never make you do things you’re not confortable doing. I’ll wait, for as long as you need to be ready. And if you never are, then, that’ll be okay too. Just know that I’ll be there because I... Ahem I... I really like you, Seth, and I want you to believe it. I may have tons of friends, but none of them are you, therefore, none of them matters.

Un léger sourire flottait toujours sur tes lèvres, l’observant toujours.

- Soooooo, tell me, what did you do this summer ?

Parce qu’aussi sincère étais-tu avec tes sentiments, les conversations sérieuses n’étaient pas spécialement ton fort. Et si tu doutais qu’il ait fait quoique ce soit de palpitant, tu aimais l’écouté. Tu pourrais y passer des heures, voir même des jours, tu en étais certain.
Revenir en haut Aller en bas
Hashimoto Seiji
avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 23/03/2017
MessageSujet: Re: It's been a while   Mar 19 Déc - 14:12

Ses mots te rassurent. Tu ne te souviens pas vraiment d’avoir rencontré quelqu’un qui ait été aussi gentil et patient envers toi, malgré tes refus répétés. Normalement, les gens se contentent de te pousser sur le côté ou de te demander une fois si tu souhaites te joindre à eux, mais tu sais que c’est par politesse. Parfois, tu songes que si les gens avaient insisté un peu plus, tu te serais vraiment senti accueillis et tu aurais fini par dire oui. Mais ça n’a jamais été le cas, ce qui n’a fait que confirmer ce que tu ressentais ; qu’ils ne voulaient pas vraiment de ta présence dans leur groupe. Peut-être que c’est pour ça qu’avec Kyle, c’est différent. Lui n’a pas abandonné. Il est toujours revenu vers toi, n’a jamais arrêté de t’inviter, de tenter de savoir comment tu te sentais, de s’immiscer dans ta vie. Et même si tu feignais le désintérêt total, au fond de toi, l’attention te faisait plaisir. Pour une fois, tu te sentais valorisé, au moins un peu.

Tes parents ont beau vanter tes mérites à qui veut l’entendre (ou pas), tu ne te sens pas particulièrement fier de tes accomplissements. Pour toi, les études, la magie, c’est assez facile. Puis tu sais qu’ils ne disent pas ces choses parce qu’ils sont fiers de toi en tant qu’individu. Ils sont seulement fiers de l’image que tu projettes, et rien de plus. Avant que Kyle entre dans ta vie, tu ne t’étais jamais senti particulièrement intéressant, ou apprécié pour qui tu es en tant que personne. Pour une fois, tu ne te sentais pas forcé de prétendre être quelqu’un que tu n’es pas, ou de faire quelque chose dont tu n’as pas envie.

Tes oreilles sont brûlantes, alors qu’il vient finalement de prononcer les mots qu’il ne t’a pas dit lors de votre dernier dialogue sur le quai au début de l’été. Mis à part ta sœur ce qui, pour toi, ne comptais pas vraiment, personne ne t’avait déjà dit ces mots, que ce soit amicalement ou plus. Même tes parents ne sont pas particulièrement démonstratifs à ce niveau. Étrangement, Kyle arrive à faire preuve d’une grande maturité à son âge malgré son aussi grande, voir même plus, immaturité. Tes lèvres s’entrouvrent alors que tu cherches quoi répondre. Tu aimerais pouvoir lui dire quelque chose d’aussi intelligent et qui vient directement de ton cœur, mais tu n’as pas l’habitude de parler de tes sentiments. Tu n’es même pas sûr de savoir comment formuler ce que tu ressens avec des mots. Avant que tu n’aies vraiment le temps de répondre, voilà qu’il te demande ce que tu as fais de ton été. N’attend-il pas une réponse de ta part après sa déclaration? Rien? Tu lèves les yeux vers lui, confus, et pousse les cheveux qui tombent dans tes yeux sur le côté. Tu as besoin de faire couper quelques centimètres. Tu es encore rouge, et encore terriblement gêné par la suite des événements. Tu pointes le livre déposé près de toi.

- I… read all summer. I finished almost all the books we have to read this year. That’s usually what I do during the summer break. That, and attend boring parties with my parents. I always have to follow, but it’s annoying. They get invited for dinner often, because that’s what pure blood families do. Most of them don’t even like each other, it’s just for their reputation. So I have to go because my academic skills make my parents look good.

Tu arrêtes de parler un instant. Tu ne te plains pas de ce genre de choses, généralement. De toute façon, personne n’est vraiment en position de comprendre, ou assez près de toi pour que tu te sentes à l’aise d’en parler. Mais avec lui, c’est différent. Il donne toujours l’impression d’être en train de boire tes paroles, même si tu ne dis rien d’intéressant. Peut-être que c’est par gentillesse, ou parce qu’il est réellement intéressé par ce que tu dis. Peu importe la raison, il te fait sentir assez à l’aise pour que tu te permettes de prononcer plus de trois mots à la fois.

- I’m usually fine with it. I mean, reading all summer. That’s what I always do. But this year, it was… a little boring. Something was missing.

Tu soutiens son regard un instant avant de le porter vers l’extérieur une fois de plus. Le train est en train de se mettre en mouvement, ce qui veut dire que vous allez finalement prendre la direction de l’école que tu aimes tant. Dommage que ce soit ta dernière année. Tu ne précises pas que tu parles de lui, mais tu es certain qu’il comprend. Ça te semble un peu étrange d’avoir une conversation aussi banale après tout ce que vous venez de vous dire, mais s’il a changé de sujet, c’est qu’il doit avoir une raison.

- And… you? What did you do all summer?
Revenir en haut Aller en bas
Fujiwara Kuma
avatar
Messages : 17
Date d'inscription : 23/03/2017
MessageSujet: Re: It's been a while   Mar 19 Déc - 16:24

Tu avais subitement changer de sujet. Ce n’était pas tant parce que le précédent t’embêtait, loin de là, tu craignais seulement de mettre mal à l’aise Seth, ce qui n’était pas ton intention. Et puis, les conversations trop sérieuses n’étaient pas ton fort, toi qui prenais tout un peu trop à la légère. Tu avais dit ce que tu avais à lui dire, lui avais partagé ces sentiments qui pesaient sur ton coeur depuis un certain moment déjà. Tu aurais voulu lui dire tout ça plus tôt, or, l’occasion ne s’était jamais présentée. Tu espérais seulement que cela ne jetterait pas un froid sur votre relation. Tu appréciais sincèrement Seth, et peut-être même plus que cela et, comme tu lui avais dit, tu l’attendrais. Et s’il ne ressentait pas la même chose, alors soit, les choses étaient ainsi faites. Or, il était devenu, bien rapidement, quelqu’un de cher à tes yeux et tu ne souhaitais pas perdre cette relation privilégiée par la faute d’un malaise ou autre.

Tu t’intéressas donc à ce qu’il avait fait cet été. Tu fus un peu surpris d’entendre parler de sa famille, ce devait bien être la première fois qu’il l’évoquait en ta compagnie. Tu savais qu’il avait une jumelle, pour avoir croiser cette boule de nerf à plusieurs reprises dans les couloirs de l’école, mais, outre cela, tu n’en savais pas grand chose. Tu appris donc du même coup qu’il était un sang-pur et que sa famille semblait tomber dans le stéréotype même des sangs-pur. Pour ta part, tu étais un sang-mêlé, tout ce qu’il y avait de plus commun dans le monde des sorciers, ces derniers se mêlant de plus en plus avec les humains.

Tu étais cependant triste d’entendre que ses parents l’amenaient avec lui simplement pour bien paraître. Tu en vins à te demander si sa jumelle devait en faire de même et alors que le visage de la préfète-en-chef passa dans ton esprit, la réponse fut évidente. Ils avaient sûrement dut abandonner depuis des années déjà. Un sourire un peu stupide naquit sur tes lèvres alors qu’il te fait part que, pour la première fois, son été avait été plus ennuyeux qu’à l’habitude et la raison était fort simple : il manquait quelque chose. Tu osas imaginer que c’était à toi dont il faisait référence. Après tout, au cours de la précédente année, tu ne lui avais pas laisser un instant de répit, toujours dans ses baskets à l’inviter ici et là et à tenter d’en apprendre plus sur lui.

- Well, I spent a lot of time writing letters.

Un léger rire s’échappa de tes lèvres alors qu’il n’y avait aucune accusation dans le ton que tu venais d’employer.

- I actually spent a lot of time with an old friend of mine, Mary, a muggle. And, since I’m not a perfect student like you are, I didn’t read any of my books because they are boring and I really don’t understand how you can do all that.

Tu t’étiras légèrement pour mieux t’enfoncer dans le siège, observant le décor qui commençait finalement à défiler à l’extérieur. Quittant le quai de la gare de Kingston, vous étiez finalement en direction de Poudlard. Tu étais bien heureux d’y retourner, et ce, malgré qu’il y avait bien des choses du monde moldu dont tu t’ennuyais lorsque tu t’y trouvais.

À Poudlard, il y avait Seth et c’était parfait ainsi.

- I mean, come on, you already ready ALL the books we are supposed to read this year ? That’s just completely crazy !

Pourtant, tu ne te moquais pas de lui, pas du tout. Disons simplement que l’élève très moyen que tu étais ne pouvait concevoir tout l’intérêt que portait le Serdaigle à tous ces mots étalés sur une page. Il y avait tellement plus amusant à faire comme sortir, faire des mauvais coups aux plus jeunes, aller manger, dormir devant la cheminée, faire des mauvais coups aux plus vieux et encore bien d’autres choses ! Et voilà que lui, il lisait, et ça semblait être parfait pour lui.

Tu ne le comprendrais jamais et ça, tu en étais convaincu, peu importe quel effort y mettais-tu.

- I never went to a dinner party, my parents aren’t that fancy. Anyway, I’m not as impressive as you are, my parents wouldn’t have anything interesting to talk about if they were to talk about my achievements.

Tu étais l’attrapeur de l’équipe de Quidditch des rouges et or et... C’était tout, en réalité. Tu étais un élevé moyen, très moyen même, avec une bonne compréhension des matières plus théoriques mais avec beaucoup de difficulté avec la pratique. La preuve, tu n’avais pas été en mesure de lancer un patronus avant l’an dernier, et tu n’aurais jamais pu réussir ce miracle sans l’aide de Seth.
Revenir en haut Aller en bas
Hashimoto Seiji
avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 23/03/2017
MessageSujet: Re: It's been a while   Mer 20 Déc - 0:18

Tu tortilles tes doigts en entendant sa réponse. Tu aurais dû lui répondre. En fait, tu en avais beaucoup envie. Mais tu ne savais pas quoi dire. Il te parlait généralement de trucs assez banaux de la vie de tous les jours, et tu aurais simplement pu faire de même, ou lui parler de tes nouvelles découvertes apprises dans les bouquins. En vérité, tu te sentais mal de l’avoir laissé en plan sur le quai, et ton malaise t’avais empêché tout l’été de lui écrire quoi que ce soit. Son rire te rassure un peu. Tu l’aimes beaucoup, d’ailleurs. Tu ne riais presque jamais, avant, mais ça t’arrive un peu plus souvent maintenant, principalement grâce à lui. Son rire est contagieux, tu ne peux tout simplement pas t’en empêcher.

Par contre, la suite de ses paroles te fait perdre le sourire qui était en train de se dessiner sur tes lèvres. Premièrement, il y a cette histoire d’amie. Sans te l’avouer, tu es un peu jaloux. Tu aurais aimé passer du temps avec lui aussi, mais c’est toi qui ne lui a jamais répondu. Ensuite, tu ne sais pas s’il est en train de se moquer de toi. Ce genre de commentaire, tu en as entendu souvent, et ils ne venaient pas de personnes qui te souhaitaient particulièrement du bien. On t’a souvent dit que tu pouvais bien passer ton temps à étudier, comme tu n’avais pas d’amis. Le pire dans tout ça, c’est que tu les trouves réellement intéressants. Tu aimes apprendre, et c’est tout juste si tu ne dévore pas les livres les uns après les autres. Tu as même déniché des bouquins moldus, dont les images ne bougent pas. Et même s’il n’en a aucun, tu trouves les livres tout aussi intéressants. Tu te sens un peu jugé, et tu deviens silencieux.

Tu ramènes le livre vers toi avant de le serrer contre ta poitrine. Tu n’aimes pas qu’on se moque des activités que tu aimes faire. De plus, c’est encore plus blessant venant d’une personne qui vient de t’avouer qu’elle t’aimait bien. Ton regard se perd à l’extérieur alors que tu écoutes distraitement le reste de son récit. Tu te retournes subitement, sans même t’en rendre compte.

- I am NOT impressive. I like to read. I like to learn. That’s it. There’s nothing impressive. I don’t care about what they say. They’re not saying it for me. And I’m not… I’m not crazy… I like books… If I don’t understand something, I can read it again until I do. It’s much easier to understand books than people.

Tu ne sais plus si tu as envie de continuer cette conversation ou pas. Tu viens de passer à travers toute un amalgame d’émotions en quelques minutes à peine, et voilà que tu souhaites être seul. À quoi bon être en présence d’autres personnes si c’est seulement pour sentir qu’on te dénigre toi ou tes passions? Tu traces la reliure de ton grimoire du bout des doigts en réfléchissant. Malgré tout, tu aimerais passer du temps avec lui. Peut-être. Tu ne sais pas.

- You’re good at other things… During my first year, I almost failed the flying class… I’m not really good at this, and I don’t like heights. And I’m not good at sports either. You just need to practice. You think it’s boring to begin with, so you don’t feel like making the effort. You know that muggles study things that are actually boring, like economy? We’re lucky.

Tu le penses sincèrement. Étant toujours à la recherche de quelque chose d’intéressant à apprendre, tu as déjà décidé de te pencher sur des manuels moldus. Pour une des rares fois de ta vie, tu t’es vraiment ennuyé durant la lecture. Certains sujets sont intéressants, cependant. Tu aimes bien l’histoire et l’anthropologie.

- Muggles have so many ways of disposing of deceased people, and so many rituals, they were able to keep bodies intact for thousands of years without any magical help, that’s very impressive and interesting.

Réalisant que tu es encore en train de déblatérer sur des trucs que tu as appris dans tes bouquins, tu tournes timidement les yeux vers Kyle. Après tout, tu étais offensé quelques instants plus tôt, et voilà que tu es en train de faire ta grande gueule et de parler de trucs étranges. Tu scrutes son visage en quête d’une réaction. La majorité des gens te trouveraient bizarre, mais tu as toujours été intéressé par les trucs étranges et occultes. Certaines de ces choses touchent parfois la magie noire, mais tu tentes de t’y intéresser de loin pour ta simple culture générale.
Revenir en haut Aller en bas
Fujiwara Kuma
avatar
Messages : 17
Date d'inscription : 23/03/2017
MessageSujet: Re: It's been a while   Mer 20 Déc - 23:30

Semblerait-il que si, de ton côté, il s’agissait plus d’une taquinerie amicale et d’une certaine admiration pour Seth, ce dernier ne semblait pas être du même avis. Il semblait même insulter, de ton commentaire, comme si tu le jugeais, ce qui était bien loin de la réalité. Secouant doucement la tête de droite à gauche, tu portas une main à ton visage, te pinçant l’arête du nez. Tu le laisses cependant poursuivre, décidant qu’il valait mieux ne pas l’interrompre. Tu aurais le temps de remettre les pendules à l’heure alors que vous étiez loin d’arriver à Poudlard, le train venant tout juste de se mettre en marche. Tu avais donc un peu de temps presque en privé avec Seth, pour ton plus grand bonheur.

Un sourire un peu con se dessina sur tes lèvres alors que tu l’écoutas parler d’un sujet assez morbide. Oh, ce n’était pas tant le sujet qui t’intéressait, mais tu aimais écouter le jeune homme lorsqu’il s’emportait sur quelque chose qui lui plaisait. Il ne parlait pas souvent et donc, de ce fait, lorsque ces moments se produisaient, tu en profitais pour l’écouter, le regard un peu rêver et un sourire débile accroché à ton visage.

- You know, Seth, I wasn’t making fun of you. I personnaly find you impressive. You’re mature, serious and you’re a good student. And don’t even get me started about how of an incredible wizard you are.

Tu étais parfaitement sincère. C’était ce qui t’avait attiré chez lui, au départ. Toi et quelques uns de tes camarades de classe aviez beaucoup de difficulté en Défense Contre les Forces du Mal et votre professeur à demander à un élève de vous faire la démonstration d’un patronus, l’an dernier. Cet élève ne fut nul autre que Seth, qui, comme s’il s’agissait de la chose la plus facile au monde, fit apparaître un Thestral dans la salle. Jusqu’alors, tu ne connaissais pas le jeune homme qui se trouvait devant toi. Tu l’avais croisé dans les corridors de l’école, sans plus. Cette journée-là, tu fis pris d’une envie soudaine : apprendre à connaître cet individu. La tâche fut ardue et le principal concerné ne t’avait pas facilité la vie, mais voilà qu’au final, tout l’effort mis dans votre relation en valait la peine.

Tu lui offris un doux sourire dont seul toi avait le secret, te penchant un peu vers l’avant et posant ta main sur son genou.

- I was making fun of my lack of aptitude, not you. I fell for everything you are and everything you stand for. You wouldn’t be the Seth I am interested in if you weren’t reading as much I you do and if you didn’t find interesting some weird things that I love hearing about. You are you and that is more than enough for me.

Ton regard croisa le sien alors que ton sourire s’élargit. Tu étais sérieux dans tes paroles. Ce jeune homme, sans même le savoir, t’avait changer, au cours des derniers mois. Tu avais essayé d’être plus studieux et d’avoir de meilleur résultat, ne serais-ce que pour l’impressionner un peu et lui montrer qu’il ne perdait pas son temps à te montrer comment faire. Certes cela avait été une excuse pour passer plus de temps avec lui, or, tu y voyais là l’occasion de lui montrer que tu voulais sincèrement réussir, tu étais simplement plus mauvais que la moyenne.

Cela avait surtout été une excuse pour réussir à le côtoyer sans qu'il ne te rejette à toutes les fois où tu l'approchais.
Revenir en haut Aller en bas
Hashimoto Seiji
avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 23/03/2017
MessageSujet: Re: It's been a while   Jeu 21 Déc - 2:38

Tu tournes les yeux vers Kyle et tu vois qu’il sourit. Tu ne l’as donc pas mis de mauvaise humeur avec ta soudaine et petite explosion d’il y a quelques minutes. Tu sens une fois de plus ton visage chauffer alors qu’il te complimente. D’ordinaire, les gens disent que ce que tu fais ou accomplis est impressionnant, mais le terme n’est jamais employé pour te définir toi. Tu es rarement affecté par ce que les autres te disent et pourtant, ce type réussit à te faire changer de couleur à tout bout de champ.

Tu ressens un autre choc électrique alors qu’il pose une main sur ton genou et se penche vers toi. À ce point, il y a beaucoup moins de mouvement dans le couloir, puisque presque tout le monde s’est approprié un compartiment. Tu regardes son sourire, que tu ne lui rends pas tout de suite car tu es trop occupé à l’observer. Tes yeux vont de son sourire jusqu’aux siens, et tu n’arrives plus à détacher ton regard du siens. Tu arrives à voir qu’il est sincère, et ça te fais sentir un peu bizarre. Tu as l’impression qu’une certaine chaleur vient réchauffer ta poitrine. L’espace d’un instant, tu n’as pas l’impression d’être dans un train, entouré d’autres personnes. C’est comme s’il n’y avait que lui et toi.

Tu reprends tes esprits alors que ton visage n’est plus qu’à quelques centimètres du siens. Sans vraiment t’en rendre compte, tu as mis le livre de côté pour poser les mains de chaque côté de ton corps, sur la banquette, afin de te pencher vers l’avant. Tu clignes des yeux plusieurs fois en t’arrêtant dans ta lancée, le visage brûlant. Qu’est-ce que tu es en train de faire, exactement? Essayais-tu de l’embrasser, alors que tu viens de lui dire que tu n’es même pas certain de ce que tu ressens? Après avoir entendu ses paroles, ton corps a bougé tout seul, naturellement, sans vraiment que tu te sois rendu compte de quoi que ce soit. Tu n’oses ni reculer ni avancer si bien que tu restes en suspens, à mi-chemin.

- I… don’t know what I’m doing. I feel normal when I’m with you. No one ever said those things to me. Are you really being serious? People usually find me weird. And quiet. And not interesting. I don’t know what I’m feeling, this is… something new. So I’m not sure what it is. But what you did before I left the last time… I remembered it and thought about it all summer. Tell me what it means.

Tu es si près que tu peux sentir son souffle sur ton visage. Tu devrais probablement te sentir mal à l’aise et pour être honnête, c’est ainsi que tu te sens à cet instant précis. Mais ta question est sérieuse. Tu n’avais jamais embrassé qui que ce soit avant et pour toi, ça semblait être un échange de salive inutile. Votre baiser a été bref et tu n’as pas fait grand-chose comme tu ne t’y attendais pas. Pourtant, tu as essayé de te souvenir durant des semaines de la sensation, qui ne semblait pas pouvoir être reproduite par quoi que ce soit d’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: It's been a while   

Revenir en haut Aller en bas
 
It's been a while
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos choux :: Section RP :: Mystery Box-
Sauter vers: