Partagez | 
 

 I don't need your help anyways!! ft Yukihira Ayame

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Chae Young Jin
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 24/06/2017
MessageSujet: Re: I don't need your help anyways!! ft Yukihira Ayame   Mer 28 Juin - 17:04

C'est assez difficile de pas voir qu'elle est en train de devenir aussi rouge qu'une tomate du jardin. Ça m'étonne qu'elle puisse avoir une réaction comme celle-là juste parce que je lui ai dis de sourire plus souvent. La majorité des filles abusent des compliments et veulent toujours en avoir plus. Il faut remarquer leur nouvelle coiffure, nouvelles chaussures, prétendre qu'elles sont plus belles que toutes les autres femmes alors qu'elles savent clairement elles-même que c'est pas du tout le cas. Alors je suis un peu surpris que sa réaction soit aussi intense pour un commentaire aussi anodin que celui là. C'est mignon, quand même, comment elle se met à bégayer chaque fois qu'elle est gênée.

Je regarde sa main tendue sans vraiment faire quoi que ce soit. Qu'est-ce qu'elle fait là, elle me donne la moitié de son sandwich? Et elle rit, en plus! Je suis doublement surpris. Je suis en train de débattre avec moi-même. Est-ce que je continue de mourir de faim, ou j'accepte son petit geste de charité pour tenir le coup jusqu'à ce que j'arrive chez moi? À contrecoeur, je prends le sandwich en grommelant un merci avant de le manger en quelques bouchées. Je me sens déjà un peu mieux, mais j'ai hâte d'avoir un gros repas copieux.

- Tu te prends pour un organisme de charité ou quelque chose du genre? Ouaaais je comprends un peu mieux... une page par contre, pas plus.

Ma remarque n'est pas utilisée comme une critique. En fait je me sens surtout mal à l'aise. J'ai une voiture de l'année dans le garage, mais je me fais offrir du tutorat gratuitement et des sandwichs parce que je suis trop pauvre pour me payer une sortie dans que ça m'empêche d'acheter de quoi manger durant la semaine. Je comprends pas pourquoi elle est aussi gentille avec moi et qu'elle insiste pour m'aider sans se préoccuper de l'argent. D'habitudes, les gens m'approchent parce qu'ils espèrent en avoir. Alors tout ça, c'est bizarre pour moi.

Je m'applique à compléter la deuxième page en silence. J'ai un peu de mal et j'ai encore besoin d'explications, mais je la termine pas mal plus vite que la première. Je suis satisfait, je comprends plus rapidement qu'en classe. Et j'ai décidé que je vais quand même m'asseoir à côté d'elle. Elle pense peut-être que je veux rester avec mes amis mais en vrai, j'en ai pas. En tout cas, pas dans nos cours. De toute façon, personne veut travailler avec moi. Ils ne veulent pas perdre de temps à m'expliquer chaque question. Pas étonnant que je coule tout le temps, je dois travailler tout seul alors que je comprends rien du tout! Je regarde l'heure sur mon téléphone et je me dis que je dois vraiment dégager si je veux pas manquer le bus. En fait, je sais pas à quelle heure il passe. Je vais juste me planter là et attendre.

Je range mes trucs dans mon sac, la remercie, et lui dit qu'on va se revoir le lendemain pour le cours. Puis je prends mes jambes à mon cou et je pars. J'ai vu l'arrêt en arrivant ce matin alors au moins je sais où il est. Quand j'arrive, y'a pas un chat. Sois je l'ai manqué, sois il arrive dans un moment seulement. Je m'installe donc sur le siège en attendant, réalisant que j'ai aucune idée de combien un billet coûte. Ni comment le payer, d'ailleurs. Au bout de quelques minutes, une petite forme arrive dans ma direction et je me dis que je pourrais lui demander, quite à avoir l'air stupide. Mais voilà qu'elle arrive à ma hauteur et que je reconnais Yukihira. Je me plaque une main sur le visage, découragé. Vraiment, je dois vraiment donner l'impression d'être un gros con qui connaît rien. Je décide de taire le fait que j'ignore comment prendre le bus.

- Tu prends le même bus que moi? Tu dois habiter dans la même direction alors! Au fait... Tu sais quand il est sensé passer, le bus? J'ai oublié de regarder les horaires hehe...
Revenir en haut Aller en bas
Yukihira Ayame
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 25/06/2017
MessageSujet: Re: I don't need your help anyways!! ft Yukihira Ayame   Jeu 29 Juin - 2:10

Tu avais légèrement froncé les sourcils à son commentaire, en venant même à te demander s’il ne se moquait pas de toi. Au final, tu ne fis qu’hausser les épaules et regarder ce qu’il faisait alors qu’il se concentrait sur les exercices devant lui.

- Mes parents m’ont toujours dit que plus l’on partage et plus l’on possède... J’essaie donc d’appliquer ceci dans toutes les sphères de ma vie.

C’était peut-être aussi pourquoi certains disaient que tu étais naïve. Tu acceptais toujours d’aider, même si tu savais ne rien recevoir en retour. C’était dans ta nature. Tu ne pouvais avoir bonne conscience en refusant d’aider quelqu’un alors que tu savais avoir les capacités et les compétences de le faire. C’était tout simplement contre tes valeurs et si tu savais qu’elles n’étaient pas partager par de nombreuses personnes, tu y voyais là une occasion de t’y accrocher un peu plus.

Il fallait bien quelques bonnes personnes en ce bas-monde, sans quoi la réalité ne serait que d’autant plus triste.

- Personne ne naît avec les mêmes prédispositions et le monde serait une bien meilleure place si tous acceptaient d’offrir aux autres, sans rien attendre en retour, ce qu’eux ont de plus.

Des paroles bien naïves venant d’une jeune demoiselle assez innocente. Tu savais qu’il ne s’agissait que d’un rêve qui ne deviendrait jamais réalité, tu l’avais trop souvent vu, que l’Homme était un animal égoïste et particulièrement centré sur lui-même. Cependant, cela ne t’empêchait pas d’espérer qu’il y avait encore quelques personnes qui pensaient comme toi et qui partageaient tes idéologies.

Une fois sa dernière page terminée, tu ne fais qu’hocher silencieusement de la tête, n’étant pas certaine s’il allait réellement venir s’assoir à côté de toi en cours. Tu ne pouvais dire s’il avait été sincère, lorsqu’il l’avait dit, et puis, tu le comprendrais de vouloir rester avec ses amis. Tu le saluas donc, un léger sourire aux lèvres (il t’avait mentionné que c’était bien lorsque tu souriais) puis le quittas finalement. Tu étais déjà bien heureuse de ses progrès et cela ne faisait qu’une journée. Tu étais convaincue qu’il y arriverait et une partie de toi avait bien hâte de montrer aux autres tuteurs que même les cas désespérés pouvaient réussir, avec le bon professeur.

Peut-être aurais-tu dut aller en enseignement.

Quelques minutes après l’avoir quitté, tu te retrouves à devoir aller attendre le bus et, quelle ne fut pas ta surprise d’y voir Chae Young Jin. Tu ne te souvenais pas l’avoir déjà vu dans le même autobus que toi.

- Semblerait-il. Je ne me souviens cependant pas t’avoir déjà vu dans le bus.

Et pourtant, tu le prenais depuis la dernière session. Tu lui mentionnas qu’il devait arrivé d’ici quelques minutes tout au plus puis attendit en silence, les mains dans les poches de ton léger manteau, ton sac à dos beaucoup trop lourd tirant sur tes épaules. Tu n’étais pas douée, pour faire la conversation, sachant que tu n’appréciais pas particulièrement parler de la pluie et du beau temps. Le bus arriva finalement et voilà que tu réalisais qu’il semblait un peu perdu, quant à quoi faire maintenant qu’il se trouvait face à une machine qui acceptait les cartes de passage ou encore la monnaie. Y glissant ta carte, tu fis quelques pas avant de t’arrêter et de finalement te retourner vers lui.

- Chae...

Soupirant, t’approches de lui, glisses quelques pièces de monnaie dans le compteur et lui fait signe d’avancer, sous les regards un peu confus du chauffeur qui en profite pour finalement repartir poursuivre sa route.

- Tu veux bien me dire comment tu as été accepté en actuariat et comment tu as sut fonctionner dans la société ces vingt dernières années ?

Cela avait été plus fort que toi. Si d’ordinaire, tu restais bien discrète et gardais tous les commentaires pour toi, cette fois-ci, tu en étais même venu à te demander s’il ne faisait pas exprès. Tu secouas doucement la tête pour finalement te diriger vers le fond du bus pour y prendre place, légèrement appuyée contre la fenêtre, le regard désormais poser vers l’extérieur. Tu ne t’attendais pas de réponses de sa part, après tout, tu te demandais même encore pourquoi étais-tu sortie de ta zone de confort et t’étais-tu permise d’ouvrir la bouche plus que nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
Chae Young Jin
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 24/06/2017
MessageSujet: Re: I don't need your help anyways!! ft Yukihira Ayame   Jeu 29 Juin - 14:56

Le bus fini par arriver, et le moment fatidique aussi. Je monte en premier et je sors mon portefeuille en demandant au chauffeur combien le ticket coûte. Je sors quelques billets, et il me regarde avec pas mal de jugement. Je recompte pour être certain que j'ai bien le bon montant et lui tends le tout en insistant. On dirais qu'il me voit comme un alien ou quelque chose du genre, et j'avoue que je comprends pas trop pourquoi. J'entends mon nom (d'ailleurs, je me suis jamais habitué à me faire appeler par mon nom de famille ici), et je tourne la tête pour voir Yukihira qui mets des pièces dans l'espèce de machine devant moi. Je la suis, réalisant que j'ai jamais pensé un seul instant qu'ils prenaient seulement les paiements avec des pièces. Je vois déjà des gens qui me regardent en chuchotant et en riant, et je me renfrogne un peu en suivant ma sauveuse.

Honnêtement, je suis le genre de personne qui se fiche pas mal de ce que les gens peuvent bien penser de moi. Mais je dois avouer que là, tout de suite, je me sens vraiment petit dans mes chaussures. Moi, Young Jin, je me sens honteux face à cette fille. C'est bien la première fois depuis longtemps que ça arrive. Elle doit vraiment me prendre pour un imbécile incapable, assez pour trouver le courage de me poser des questions pareilles en plein visage alors qu'elle avait du mal à me dire son nom la première fois que je l'ai rencontrée. Je m'installe près d'elle, même si elle m'a pas invité.

- Premièrement, j'ai vingt-cinq ans, pas vingt. Deuxièmement, t'as pas entendu les rumeurs? Je suis là parce que mes parents ont payé un montant assez élevé pour qu'on m'accepte.

Je croise les bras devant moi, l'air renfrogné. Est-ce que ça me fais plaisir de dévoiler ce genre d'information? Pas vraiment, non. Disons que j'aurais aimé avoir une réputation différente de celle que j'ai, mais je sais que j'aide pas trop mon propre cas. Je suis trop franc, je dis ce que je pense, j'aime m'amuser et non pas avoir des responsabilités. Et j'avoue que ça m'arrive d'être prétentieux, mais beaucoup moins que lorsque j'étais plus jeune. Les gens pensent que je fais de l'attitude à tout le monde, que je suis un intimidateur, ou même un total imbécile qui n'a pas de bonne raison d'être à l'école parce qu'il va échouer de toute façon. Autant dire la vérité, de toute façon, elle va l'apprendre d'un jour ou l'autre si je me fie à ce que les gens disent sur moi même en ma présence. Elle doit déjà me prendre pour un pauvre type qui n'arrive à rien faire tout seul, alors ça peut pas être pire.

- J'ai volé la place de quelqu'un qui le méritait vraiment parce que mes parents ont payé pour moi, je vais échouer de toute façon parce que je suis une cause perdue et en plus, j'intimide les pauvres vieilles dames les weekends pour qu'elles se sentent forcées de me donner de l'argent de poche. Ça m'étonne que tes amis du bureau ne t'aient pas avertie, tu pourrais revenir chez toi et remarquer que ton portefeuille a disparu!

C'est évidemment du sarcasme. À part le fait que mes parents ont effectivement payé pour me faire entrer à l'université, la majorité des autres conneries qui circulent à mon sujet sont fausses. C'est vrai que j'aime m'amuser, mais je change pas de partenaire trois fois par semaine. Y'a probablement plus de filles qui prétendent avoir couchée avec moi que celles qui l'ont vraiment fait. Et aussi, je suis pas un espèce de macho qui traite les femmes en objet, j'ai jamais forcé qui que ce soit à faire des trucs avec moi. Quand c'est mutuel, who cares combien de personnes sont passées dans mon lit? Celles que j'envoie chier, bah c'est qu'elles ont fait quelque chose pour le mériter. Voilà.

- Mais toi? T'es pas de la grande ville, hein? Tu dégages quelque chose de pas mal plus simple et humble que la majorité des bimbos de Tokyo.

Ça se veut être un compliment. Oui c'est vrai, elle est assez ordinaire et très difficile à remarquer parce qu'elle est assez banale dans sa façon d'être et de se présenter. Vous allez peut-être me trouver bizarre, mais je trouve ça rafraîchissant. J'ai l'habitude d'être entouré de filles qui se préoccupent seulement de leur apparence et d'avoir un mec à la hauteur de leur ''beauté'' pour l'utiliser comme accessoire, et qui cachent leur vrai visage sous une tonne de maquillage et de crème bronzante. Avec ces filles-là, tout est faux, de leur personnalité à la forme de leur visage (et souvent de leur poitrine, je dois le dire). Alors que Yukihira, bah... Elle est ce qu'elle est, pas d'artifice, simple. Pour quelqu'un comment moi qui vit tout le temps dans l'excès et l'extravagance, c'est quelque chose de nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Yukihira Ayame
avatar
Messages : 24
Date d'inscription : 25/06/2017
MessageSujet: Re: I don't need your help anyways!! ft Yukihira Ayame   Mar 19 Déc - 13:40

Voilà ce que ça donnait, de ne pas assumer ce que tu pensais. Tu avais ouvert ta bouche une fois de trop et immédiatement, tu en vins à le regretter. Tu te dirigeas donc rapidement dans le fond du bus, appuyant ta tête contre la fenêtre, rivant ton regard sur un point quelconque à l’extérieur. Tu avais espéré que Young Jin ne cherche pas à passer plus de temps en ta compagnie. Après tout, vous n’aviez rien en commun. Lui était populaire et beaucoup le connaissaient. Beaucoup semblaient même souhaiter passer du temps en ta compagnie. Quant à toi ? Tu étais celle que personne ne remarquait, qui cachait ses yeux derrière quelques mèches de cheveux foncés. Tu étais celle qui aurait tant voulu avoir le pouvoir de t’enfoncer dans le sol à volonté, que personne ne porte attention à ta petite personne. Il était donc l’élève populaire et toi, celle dont personne ne connaissait l’existence. Oh, tu ne t’en plaignais pas, cela t’allait ainsi. Tu n’aimais pas l’attention, de toute façon. Et encore moins de tous ces gens que tu côtoyais, tous plus artificiels les uns que les autres.

Or, voilà qu’il vint s’installer à côté de toi. Tu avais envie de lui dire que ce n’était pas nécessaire, que votre cours privé était terminé et qu’il pouvait retourné vaquer à ses occupations. Si tu ne te laissais généralement pas influencer par les rumeurs qui couraient, il était toutefois évident que monsieur avait mieux à faire que de passer du temps avec ta banale personne.

Maintenant qu’il était là, tu relevas doucement la tête, l’écoutant parler. Tu avais dit vite fait, pour le vingt-ans, n’étant pas certaine de son âge exacte, bien que tu te sois douter qu’il devait sensiblement avoir le même âge que toi. Sa remarque te fit cependant froncer les sourcils. Alors cette rumeur-là était bien vrai. Non pas que tu t’en souciais réellement, alors qu’il s’agissait d’une pratique courante pour les grandes universités. Alors que lui, on lui avait payé sa place, pour ta part, tu étais une boursière et seules tes notes te garantissaient encore ta place ici. À chacun ses priorités.

Tu n’étais pas certaine si, à la toute fin, il cherchait à se moquer de toi ou pas ? Tu avais souvent été victime d’intimidation, au cours de ton parcours scolaire, qu’il s’agisse de par ta personnalité effacée ou tout simplement le manque d’argent de tes parents. Tu n’étais donc pas certaine de la démarche à suivre avec quelqu’un comme Young Jin.

- Dis-le moi immédiatement si tu es vraiment une cause perdue, cela nous sauvera à tous les deux du temps.

Cela avait été prononcé sans animosité, aucune, seulement avec ton calme naturel. Tu étais sérieuse. À l’écouter parler, il te semblait presque qu’il avait déjà abandonné l’idée de réussir ses cours, et ce, malgré l’effort que tu y avais toi-même mis. La suite t’avait peu importer, toi qui te tenait loin des potins et des ragots. Ce que les gens faisaient, tu ne t’en souciais que très peu, pour peu que cela ne t’affecte pas. Tu n’avais, pas conséquent, que très peu d’amis, n’étant de toute façon pas assez importante pour attirer l’attention d’inconnus. Les gens t’appréciaient seulement lorsque tu te retrouvais en équipe avec eux pour un travail puis se contentait d’ignorer ton existence.

- Et ehh, pour répondre à ta question, je ne viens effectivement pas de la ville. J’ai grandi dans un petit village de la préfecture d’Okayama.

Pas besoin de t’étendre sur le nom dudit village, beaucoup de gens ignoraient même qu’il existait. Tu avais remarqué que si vous aviez une réelle vie de communauté, de là où tu venais, la grande ville était baignée d’indifférence. Et si cela te plaisait car tu pouvais poursuivre ton train-train quotidien sans personne pour venir t’embêter, ce sentiment d’appartenance te manquait tout de même. Comme plusieurs jeunes de ton village, tu avais arrêté les cours pour venir en aide à tes parents, qui vivaient une situation économique assez précaire avec leur commerce. Certains faisaient de même pour venir en aide à leur parent, non pas parce qu’il s’agissait de la chose à faire mais bien parce que vous aviez été élevé ainsi.

Ta soeur cadette avait eut un opinion fort différent sur la chose et c’était en partie pourquoi tu ne lui avais pas parlé depuis des années. Depuis qu’elle avait quitté votre petit village natale pour les États-Unis. Elle avait pris toutes ses économies et s’était envolée avec quelques uns de ses amis, dans l’optique d’avoir mieux, de ce qu’elle disait, que ce qu’ils avaient déjà.

Alors toi, étudiante brillante, avait mis de côté tes études pour aider ta famille. Jusqu’à ce que leur situation s’améliore et que tu obtiennes une bourse pour des études supérieures.

Tu n’aimais pas parler pour ne rien dire. Tu n’aimais simplement pas parler, en fait. Tu te contentas donc de retourner ton visage sur le décor qui défilait sous tes yeux, te demandant encore quel intérêt avait-il pour ta petite personne ?
Revenir en haut Aller en bas
Chae Young Jin
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 24/06/2017
MessageSujet: Re: I don't need your help anyways!! ft Yukihira Ayame   Mer 20 Déc - 12:53

Je pousse un long soupir sans essayer de cacher le roulement de mes yeux. Tout le monde assume que je suis une cause perdue alors au final, j’ai fini par le croire et par me foutre de tout. J’écoute la suite sans vraiment être surpris. À regarder son style et sa façon d’agir, c’était déjà clair qu’elle vient d’un petit village où la majorité des habitants sont probablement déjà pas mal vieux. Je regarde mon téléphone. Je ne sais pas où je dois sortir, alors j’entre mon adresse sur Google Maps. Apparemment, je n’ai qu’une vingtaine de minutes de bus à faire, et cinq viennent déjà de passer. Pour l’instant, je pense juste à mon lit moelleux.

- J’en sais rien, je me demande. Si c’est ce que tout le monde dit, est-ce que ça veut dire que c’est vrai? Tu vois, quand tout le monde te colle une image, tu finis par arrêter de te battre et juste l’accepter. Moi, je vis pas pour faire plaisir aux autres alors à quoi bon me battre si c’est seulement pour leur prouver le contraire? Dans tous les cas, j’ai pas le choix. Je réussis mes cours ou je perds tout. Donc ouais, on pourrait dire que je suis sérieux. Et j’avais deviné que t’es pas du coin.

Le silence tombe. Ça ne me dérange pas. Rendu là, j’ai pas grand-chose de plus à dire. Alors je croise les bras et je lui jette un dernier coup d’œil alors qu’elle a l’air particulièrement intéressée par ce qu’elle voit dehors. J’ai compris le message, je sais qu’elle n’a pas envie de parler. Bien tant pis.
Au bout de quinze minutes, c’est l’heure pour moi de sonner l’alarme et de me diriger vers la sortie. Je me lève en enfilant mon sac et je lui fais signe que mon petit voyage en bus est terminé.

- Bon bah merci pour ton aide, je t’en dois une. On se vois bientôt? Je t’enverrai un message. À plus!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I don't need your help anyways!! ft Yukihira Ayame   

Revenir en haut Aller en bas
 
I don't need your help anyways!! ft Yukihira Ayame
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos choux :: Section RP :: Mystery Box-
Sauter vers: